Test de Dragon Ball Fusions sur Nintendo 3DS

Après quelques mois d’attente suite à la sortie japonaise du titre, Dragon Ball Fusions est enfin disponible chez nous depuis quelques jours en exclusivité sur Nintendo 3DS. Imaginez un jeu qui regroupe une grosse partie des personnages de l’œuvre d’Akira Toriyama réunis dans un jeu avec des dizaines d’autres imaginés pour l’occasion et surtout la possibilité de pouvoir fusionner tout ce beau monde ! Et bien les studios japonais de Ganbarion l’on fait avec ce RPG qui change de ce que l’on peut voir ces dernières années avec les dernières adaptations du manga en jeux.

Participez au plus grand tournoi de tous les temps

Dès le lancement de l’aventure, vous vous retrouvez dans un éditeur de personnage qui vous propose de créer votre avatar parmi les cinq races disponibles : Saiyen, humain, Namek, extraterrestre ou démon. Une fois votre classe sélectionnée, il vous reste à modifier le sexe, la corpulence, la coupe de cheveux, la forme et la couleur des yeux et bien sur votre nom. Une fois votre personnage créé, votre première mission sera de retrouver la septième boule de cristal avec votre ami/adversaire Pinich. Les deux acolytes, qui ont la même relation qu’ont Goku et Vegeta, ne trouvent plus d’adversaires à leur taille et se lancent dans cette quête afin d’invoquer Sheron pour que celui-ci créé un tournoi rassemblant les plus grands guerriers de l’univers. Vous allez croiser et affronter une quantité impressionnante de personnages issus des diverses sagas mais aussi des inédits dans un monde à plusieurs niveaux qui mélangent des univers que reconnaitront sans peine tous les fans du manga. Niveau scénario, on a vu mieux mais le jeu a au moins le mérite de ne pas nous rabâcher une nouvelle fois les divers scénarios de l’œuvre d’Akira Toriyama même si on retrouve les éternelles oppositions entre certains personnages.

Un véritable jeu de billard pas moments

Les différents environnements que vous allez visiter sont ouverts et pour vous donner une idée de grandeur, chacun est plus grand que celui présent dans Dragon Ball Xenoverse 2. Ces grandes zones ouvertes doivent être explorées plusieurs fois tout au long du jeu afin de remplir les nombreuses quêtes secondaires et secondaires mais aussi pour trouver les fameuses dragon ball par exemple. Pour pouvoir progresser dans les divers mondes et débloquer certains endroits enfermés dans des barrières d’énergie, vous devez disposer d’assez des cinq types d’orbes d’énergie. Mais pour pouvoir en stocker un maximum, vous devrez recruter des combattants qui correspondent à chaque type. Par exemple la rouge correspond au Saiyen, la verte au Namek ou la bleue aux humains. Pour cela, vous devrez convaincre vos potentiels futurs partenaires de vous suivre en leur prouvant votre force ou en accomplissant certaines actions précises.

Le système de combat au tour par tour propose des affrontements jusqu’à 5 contre 5. Chacun des combattants se trouve sur une barre ATB qui détermine un ordre de passage qui peut être chamboulé. Si un ou plusieurs de vos compagnons se trouvent sur cette barre entre le personnage prêt à attaquer et le prochain ennemi à qui c’est le tour, ils vous donneront un coup de main avant chaque attaque ce qui est loin d’être négligeable. En combat, vous vous retrouvez dans une zone de jeu délimitée de laquelle il faut éviter à tout prix de se faire éjecter car si c’est le cas, non seulement vous perdrez des points de vie supplémentaires et en plus votre tour passera. Par contre, il est fortement conseillé de sortir vos adversaires car en plus de leur barre de vie qui baissera, si par la même occasion celui-ci est KO vous débloquerez un pouvoir supplémentaire que peuvent apprendre les personnages que vous aurez débloqués.

Test 3ds Dragon Ball Fusions 004
Test 3ds Dragon Ball Fusions 007
Test 3ds Dragon Ball Fusions 006
Test 3ds Dragon Ball Fusions 005
Test 3ds Dragon Ball Fusions 008
Test 3ds Dragon Ball Fusions 009
Test 3ds Dragon Ball Fusions 010
Test 3ds Dragon Ball Fusions 011

Mais le jeu peut aussi se transformer par moments en un véritable billard. Lorsque vous attaquez un ennemi, vous devez choisir une direction dans laquelle vous souhaitez le propulser en espérant que ce dernier ne choisisse pas la même pour vous bloquer. Si c’est le cas, vos attaques seront moins puissantes et il n’ira pas valdinguer dans les décors aussi loin que vous le souhaitez. En revanche, si vous tapez dans le mile, non seulement vos coups seront efficaces mais en plus votre adversaire va être propulsé assez loin. Si sur sa trajectoire il en touche un autre, ce dernier sera lui aussi propulsé dans une direction dans laquelle il pourra potentiellement percuter un autre qui fera la même chose etc etc. Si l’un d’entre eux croise la route d’un de vos combattants, ces derniers se feront un malin plaisir à les renvoyer dans le sens opposé pour les faire ricocher à nouveau. Ajoutez à cela les coups de main de vos amis en début de combos et les sorties de zone et certains combats peuvent se finir en une seule petite action ! Donc il faut bien faire attention au positionnement de vos personnages et de leurs adversaires sur la zone de combat, à la direction dans laquelle vous devez les envoyer balader et surtout à éviter de se faire contrer.

Ça fusionne dans tous les sens !

Comme le titre du jeu l’indique, ce Dragon Ball est basé sur la fusion des personnages. Plus vous avancerez dans l’histoire, plus vous débloquerez certaines possibilités. La plus connue d’entre toutes reste celle de base comme la font Goten et Trunk ou Son Goku et Vegeta. Mais après quelques heures de jeu, vous allez débloquer la fusion ultra qui permet à vos cinq personnages de fusionner après avoir rempli une jauge spéciale et le résultat peut éliminer cinq adversaires en un clin d’œil. Mais attention car cela à un avantage et un inconvénient. Cette fusion peut faire beaucoup de dégâts ou ressusciter des combattants KO mais en revanche elle ne dure que le temps d’une attaque et une fois terminée, vous vous retrouvez groupés à cinq dans une petite zone à la merci du ou des adversaires qui ont survécu. Il peut suffire d’une grosse attaque de leur part pour subir énormément de dégâts, sortir du ring et se faire éliminer son équipe en un rien de temps. Pour finir, vous aurez les fusions réalisables grâce à un artefact qui permet de combiner n’importe quel personnage que vous aurez débloqué. Et c’est là que le jeu dispose d’un nombre de possibilités totalement ahurissant ! A ce jour, Dragon Ball Fuions propose tout de même 1016 personnages à posséder donc je vous laisse imaginer ce qu’il est possible de faire. Le jeu à tout de même des limites puisque pour fusionner, il faut que les personnages sélectionnés aient une affinité entre eux.

Mais avant de faire fusionner tout ce beau monde, il faut bien-sûr débloquer tous ces personnages. Pour cela, comme je l’ai dit un peu plus tôt dans ce test, il va falloir les convaincre. De temps en temps cela demande des actions précises mais la plupart du temps il faut initier des combats et voir si des combattants adverses sont prêts à vous rejoindre. Si c’est le cas, il faut au moins monter la jauge ultra à 50% afin de pouvoir faire une attaque Zenkai en étant sûr et certain que celle-ci se termine par un KO sous peine de recommencer. Mais si vous y arrivez, vous obtiendrez un compagnon de plus à fusionner et votre possibilité de stockage d’énergie augmentera. Si en plus il s’agit d’un personnage connu de la série, vous débloquerez son costume à acheter pour votre héros.

Des résultats de fusions bien marrants

Les différents niveaux de ce nouveau monde proposent tous des décors posés sur plusieurs îles flottantes qui s’inspirent de l’univers de Dragon Ball. C’est pour cela que l’on peut avoir dans le même niveau des éléments de la planète Namek avec la ville de Satan City placée juste à côté de la petite planète de maître Kaio. Dans l’ensemble, nous avons le droit à des décors qui sont assez jolis mais là où les développeurs ont le plus travaillé reste sur le visuel des centaines de personnages croisés tout au long de cette aventure. Le titre adopte un style en SD et ce multivers dans lequel vous allez évoluer est l’occasion de croiser une sacrée tripotée de personnages. D’un côté vous aurez ceux qui sont connus et que l’on retrouve dans les manga et animes allant du tout premier épisode à Dragon Ball Super en passant par les GT. De l’autre vous avez tous ceux qui sont inédits et qui s’inspirent très largement des créations de Toriyama. De la sorte, vous allez croiser tout un tas de persos inédits avec par exemple une copie féminine du commando Ginyu. Je ne vous parle même pas du design des fusions que vous allez tenter dont certains résultats sont bien sympas comme Colohan qui est celle de Piccolo et Gohan ou Arale 18 qui est celle entre la petite Arale de Docteur Slump et l’Android C18.

Test 3ds Dragon Ball Fusions 013
Test 3ds Dragon Ball Fusions 016
Test 3ds Dragon Ball Fusions 015
Test 3ds Dragon Ball Fusions 014
Test 3ds Dragon Ball Fusions 003
Test 3ds Dragon Ball Fusions 002
Test 3ds Dragon Ball Fusions 001
Test 3ds Dragon Ball Fusions 012

Au final, les seules choses que je reproche au jeu sont le fait qu’il n’utilise pas la 3D stéréoscopique de la console et les textes des traductions françaises qui sont déformés constamment pour rentrer dans les bulles de dialogue de la version japonaise. Il y a aussi un peu de pixellisation mais mis à part cela, le jeu de Ganbarion reste assez joli pour les capacités de la Nintendo 3DS.

Une durée de vie qui peut être très très longue !

Pour finir ce Dragon Ball Fusions une première fois, il faut environ une quarantaine d’heures de jeu pour arriver au bout du mode histoire. Si vous vous mettez en tête de collecter tous les personnages et de les améliorer, alors vous aurez investi dans un jeu qui vous durera plusieurs centaines d’heures ! Mais il dispose d’autres modes supplémentaires. Conquête Ziku vous propose des quêtes supplémentaires qui demandent d’avoir un niveau assez élevé si vous ne voulez pas vous faire littéralement exploser ! Il est aussi possible de jouer en multijoueur en local mais surtout en ligne où vous pouvez rencontrer des joueurs inconnus ou jouer avec des amis. Mais il est aussi possible d’échanger des coups spéciaux et c’est à ce moment que l’on s’aperçoit une fois de plus que la possibilité de stocker une trentaine d’attaques spéciales est bien trop peu malheureusement…

Après quelques mois d’attente suite à la sortie japonaise du titre, Dragon Ball Fusions est enfin disponible chez nous depuis quelques jours en exclusivité sur Nintendo 3DS. Imaginez un jeu qui regroupe une grosse partie des personnages de l’œuvre d’Akira Toriyama réunis dans un jeu avec des dizaines d’autres imaginés pour l’occasion et surtout la possibilité de pouvoir fusionner tout ce beau monde ! Et bien les studios japonais de Ganbarion l’on fait avec ce RPG qui change de ce que l’on peut voir ces dernières années avec les dernières adaptations du manga en jeux. Participez au plus grand tournoi…

Passage en revue

Histoire - 75%
Gameplay - 85%
Graphismes - 75%
Durée de vie - 100%

84%

Résumé : Et bien pour moi ce Dragon Ball Fusion est une véritable réussite rien que pour le fait que le titre propose quelque chose de nouveau ! Même si au bout de quelques dizaines d’heures de jeu il devient répétitif, on se surprend tout de même à explorer plusieurs fois chaque niveau afin de trouver tous les combattants et tenter un maximum de fusions possibles pour découvrir des résultats étonnants par moments. Autant vous dire que le titre peut largement dépasser les 100 à 200 heures de jeu si vous voulez tout faire. Le gros point positif reste qu’il propose un casting tout simplement incroyable avec plus de 1000 personnages. En revanche, je regrette qu’avec une aussi grosse liste, les développeurs n’aient pas mi certains venant des premiers Dragon Ball comme Tao Pai Pai ou les vilains des films Les Mercenaires de l’espace ou L'Offensive des cyborgs. C’est vraiment dommage… Bref, dans l’ensemble ce Dragon Ball Fusions est une très bonne surprise que je recommande vivement sur Nintendo 3DS. On se demande pourquoi un jeu comme celui-ci n’est pas développé sur les consoles de salon…

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Une histoire inédite
  • Le casting du jeu
  • Les centaines de fusions possibles
  • Le système de combat
  • Une durée de vie énorme
  • Les nombreux environnements ouverts
  • Propre techniquement
  • Le style SD des personnages
  • La bande son
  • En VOSTFR
  • Le mode photo qui permet de fusionner avec un ami
 
  • Un poil répétitif
  • Trop facile
  • Stockage de pouvoirs trop limité
  • Dialogues parfois illisibles
  • N’utilise pas la 3D de la 3DS

 

Laisser un commentaire