19 mars 2019
Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3
Actualité Playstation 3

Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3

Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3Disponible depuis quelques jours en France et depuis Mars dernier au Japon et en exclusivité sur Playstation 3, Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star est la dernière création RPG des studios nippons de Gust. Il s’agit de la suite de Ciel Nosurge sorti sur Playstation Vita uniquement au Japon l’année dernière et une préquelle à la saga Ar Tonelico dont deux épisodes sont sortis sur PS2 et un sur PS3.

Contrairement au jeu sorti sur Playstation Vita les trois opus d’Ar Tonelico sont arrivés chez nous en  2007, 2009 et 2011. Ceux qui connaissent la saga seront surement ravis de la retrouver trois ans après le dernier volet.

En pleine guerre entre les humains et les Sharls

Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3L’histoire d’Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star commence il y a très longtemps sur la planète Ra Ciela qui est en train de mourir à cause de l’expansion de son soleil. L’impératrice qui règne sur ce monde décide alors de sauver ses habitants en les transportant dans un endroit sûr. Mais pendant le rituel, des évènements inattendus font que les habitants de Ra Ciela se retrouvent à bord d’un vaisseau sans pouvoir rejoindre leur nouvelle utopie. Après des milliers d’années dérive, les voyageurs se retrouvent soudainement face à une nouvelle menace avec une nouvelle forme de vie appelée Sharl. Depuis ce jour, une partie de l’humanité s’est ralliée à ce nouvel ennemi pour former une organisation religieuse appelée Genimirai Church afin de coexister à bord du vaisseau. L’autre a décidé de les combattre afin de retrouver la paix et crée la cité de Felion.

Dans ce RPG, vous suivez les aventures de deux duos. D’un côté vous avez Delta Lantanoil et Casty Rianoit. Le jeune homme est un ancien membre de Plasma dirigé par l’impératrice qui se retrouve à refaire équipe avec Casty alors qu’il s’est reconvertit en restaurateur. De son côté la jeune fille a toujours travaillé chez Plasma mais ne va plus sur le terrain et passe son temps libre au restaurant de Delta. L’autre duo est composé de Ion, mystérieuse jeune fille maladroite mais qui adore bricoler. Elle est accompagnée d’Earthes, un robot tout aussi mystérieux dont on ne connait pas les origines mais qu’il est une véritable machine de guerre. Tout au long d’Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star, vous allez diriger ces deux duos tour à tour afin de progresser dans l’histoire du titre et découvrir ce qu’il se passe véritablement dans ce conflit entre humains et Sharls.

Un RPG au tour par tour avec des vagues d’ennemis

Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star est un RPG au tour par tour qui a une particularité : Lorsque vous déclenchez un combat, vous n’affrontez pas seulement quatre ou cinq ennemis présents à l’écran mais plusieurs vagues qui se succèdent avec un seul duo de personnages. Je m’explique : Tout au long du jeu, vous combattez avec deux protagonistes. L’un étant celui qui attaque et l’autre celui qui chante les chansons magiques qui s’avèrent dévastatrices. Le combat commence avec la sélection d’un chant dans une liste qui en comprend plusieurs qui ont chacun leur spécificité. Ensuite commence l’affrontement physique avec le personnage qui attaque avec différentes compétences qui se débloquent au fur et à mesure de l’avancée dans le jeu. A chaque tour, le nombre de fois que ces compétences peuvent être utilisées est limité. Si vous ne faites pas une un Break Bonus en éliminant les monstres avec un « ! » au-dessus de la tête, alors ce sera à l’ennemi d’attaquer et vous perdez un tour d’attaque sur ceux qui vont sont donné au début. Mais si vous enchainez les Break, alors vous pouvez vous débarrasser de plusieurs vagues d’un coup. Mais il y a encore plus simple pour carrément éradiquer vos adversaires. A chaque phase d’attaque, la gauge Burst de l’héroïne augmente, surtout lorsque vous exécutez des combos. Plus cette barre monte, plus l’attaque de la chanson magique sélectionnée au début touchera des vagues d’ennemis en même temps. Une fois l’attaque finie, le combat se termine même s’il reste seulement une petite vague. Mais attention, il n’en sera pas de même avec les boss du jeu où la fin ducombat ne survient qu’à la mort de celui-ci. Même si les affrontements avec l’ennemi se déroulent avec un duo, de temps en temps vous pourrez faire appel à des personnages secondaires rencontrés dans l’aventure pour que ceux-ci balancent quelques attaques bien puissantes.

Je dois avouer qu’au début, j’ai trouvé le système de jeu d’Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star un peu complexe. J’ai eu beaucoup de mal à m’y mettre mais une fois que l’on a compris le système, les vagues d’ennemis s’enchainent très rapidement et les combats sont plus dynamiques. Par contre, du fait que vous devez faire face à plusieurs vagues d’ennemis à la fois, les mauvaises rencontres en exploration ne sont pas nombreuses. Cela n’empêche pas les niveaux des personnages de monter. Heureusement…


Un petit combat contre un des boss du jeu

Vous prendrez bien un bon bain chaud

L’évolution des personnages dans Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star se fait entre autres par le biais des Genometrics. Contre une certaine somme, les Bios Shop vous proposeront de rentrer dans le subconscient d’un autre personnage afin de mieux le connaitre, ce qui renforce vos liens. Chaque Genometric d’un personnage fini vous donnera accès à de nouvelles chansons mais aussi à des Genometrica Crystals qui vous serviront à faire évoluer vos personnages lors de la purification.

Ces phases de purification se déroulent dans des sources d’eau chaude qui se trouvent un peu partout sur la map où votre binôme se retrouve en privé et en tenues légères. Lors de ces pauses détente, vous prouvez une fois de plus renforcer les liens de votre duo en ayant une petite conversation avec les sujets de discussion qui se débloquent en évoluant dans le jeu. Vous pouvez aussi purifier vos deux personnages en plaçant des Genometrica Crystals sur les diverses parties de leur corps ce qui leur donne divers effets qui les renforcent ou qui les rendent plus puissants.

Certaines compétences de vos personnages se débloquent en synthétisant certains objets. Le craft à une place importante dans le jeu. En allant voir par exemple Sarly ou Nay, celles-ci vous donneront des recettes pour fabriquer de nouveaux objets qui amélioreront vos personnages ou alors des consommables pour les combats. Dans les deux cas vous devrez disposer des objets requis pour la synthèse et pour assister à une cinématique bien à la japonaise avec une petite chanson chantée par les personnages.

Un superbe chara-Design

Test d’Ar nosurge : Ode to an Unborn Star sur Playstation 3J’ai trouvé Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star inégal graphiquement. D’un côté, le chara-Design du jeu est superbe comme vous pourrez le voir dans les galeries d’images de ce test. Que ce soit les personnages principaux ou secondaires leur graphisme est très fin et travaillé et ne souffre d’aucun aliasing ou de texture grossières. J’ai juste trouvé qu’il leur manque quelques expressions faciales lors des phases de dialogues. En contrepartie, le chara-design est tellement bien fait que certains décors du jeu font vraiment grossiers à côté avec des textures pas très travaillées. Quand je tombe encore par exemple sur des roues qui on la forme d’un hexagone en 2014, je me pose quelques questions… Par contre, par moment le jeu nous propose quelques magnifiques cinématiques en animé lors des cutscenes ou lors des attaques de certains personnages.

Ça m’a pris un peu de temps mais au final j’ai aimé

15

Une fois le gameplay pris en main après quelques heures de jeu, j’ai un peu plus accroché à Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star. Une fois de plus, ceux qui ne maitrisent pas l’anglais peuvent de suite passer leur chemin car le titre de Gust n’est pas du tout traduit en français. Il s’agit d’un RPG et en plus le jeu à des phases de dialogues interminables donc la langue de Shakespeare est indispensable. Pour ce qui est de la bande originale, celle-ci est très bonne heureusement puisque la musique à une place très importante dans le titre. Visuellement le jeu n’est pas moche avec un chara-design travaillé, des illustrations superbes et des cinématiques animé magnifiques mais les décors manquent de finesse malgré une très bonne inspiration des développeurs. Le système de combat par vagues change beaucoup de ce que l’on peut voir dans les RPG tout comme l’évolution des personnages. En gros si vous voulez un RPG au tour par tour orignal, Ar Nosurge : Ode to an Unborn Star pourrait potentiellement vous plaire.

Les plus

Les moins

• Le système de combat
Evolution des persos originale
Très bonne durée de vie
La bande son
Le chara design
Les grosses attaques
• Débuts difficiles
• Manque de finesse dans les décors
• Encore un RPG non traduit
• Les trophées en japonais

 

Laisser un commentaire