20 mars 2019
Multi-plateforme Nos tests

Test d’Anthem sur Xbox One X

En Juin 2017, Bioware profitait de la conférence d’Electronic Arts pour présenter Anthem, leur nouvelle grosse production. Le trailer et la première démonstration de gameplay dévoilée lors de la conférence de Microsoft ont immédiatement séduit les joueurs. Dans ces deux vidéos, les développeurs du jeu nous présentaient un monde ouvert gigantesque peuplé de mutants qu’il était possible d’explorer en coopération avec des amis tout en contrôlant des armures surpuissantes. En gros, le jeu faisait très envie.

Après plusieurs reports, Anthem est finalement disponible depuis un peu plus d’une dizaine de jours et je vous propose de découvrir ci-dessous mon avis sur le titre lorsqu’il tourne sur Xbox One X.

Empêchez le Dominion de s’emparer de la puissance de l’Hymne

L’histoire d’Anthem se déroule dans un monde ravagé alors que le reste de l’humanité vit dans des villes fortifiées qui la protègent des nombreux dangers extérieurs. Cela fait des centaines années que les Démiurges ont utilisé la puissance de l’Hymne afin de créer ce monde avant de disparaître. Derrière eux, ils ont laissé plusieurs reliques qui ont causé tout un tas de catastrophes et causé la mutation de certaines espèces. C’est dans ce contexte que vous incarnez un Freelancer capable de piloter des javelins, des exosquelettes qui leur confèrent des capacités surpuissantes. Votre mission : Protéger le Fort Tarsis et ses habitants. Mais vous devez surtout faire face à la menace grandissante du Dominion qui cherche à s’emparer de la puissance de l’Hymne pour dominer le monde. Vous aurez un petit aperçu de tout cela dans la vidéo maison présente ci-dessous.

Passez par la forge pour améliorer votre javelin

Après l’introduction du jeu, vous vous retrouvez à fort Tarsis, l’une des grandes villes fortifiées où le reste de l’humanité s’est réfugiée. C’est aussi le hub du jeu où vous trouverez toutes les missions, contrats, défis, boutiques et tout le reste. Lors de vos visites au fort, le jeu bascule en vue FPS et on peut dire qu’au bout de quelques heures, vous allez connaître l’endroit par cœur au point où vous pourrez vous y déplacer les yeux fermés. Chaque passage dans la ville est un calvaire… A chaque fin de missions vous devez aller parler à plein de PNJ éparpillés un peu partout pour obtenir de nouvelles missions et des contrats. Même en courant, on se déplace très lentement et comme le jeu est accès coopération et qu’il faut donc attendre que tout le monde ait fini de papoter pour lancer une nouvelle quête. Le jeu aurait été uniquement jouable en solo, ça aurait été autre chose.

Mais le Fort est surtout l’endroit où vous pouvez customiser votre javelin de A à Z. Après l’introduction du jeu, on vous propose de choisir l’un des quatre disponibles, sachant que les trois autres se débloquent au cours du jeu. La variété et la complémentarité sont bonnes avec le Commando polyvalent, le Colosse résistant et ses armes lourdes, Tempête spécialisé dans les attaques élémentaires à distance et l’Intercepteur très agile et spécialisé dans le corps à corps. Bien évidemment, le must est de jouer à quatre en coopération et que chacun utilise un javelin différent.

Test Anthem Xbox One X 015
Test Anthem Xbox One X 016
Test Anthem Xbox One X 017
Test Anthem Xbox One X 018
Test Anthem Xbox One X 009
Test Anthem Xbox One X 010

La forge vous permet de modifier entièrement votre Exosquelette. Chacun peut être équipé de deux armes interchangeables en missions, de deux autres qui demandent des temps de rechargement, de six composants qui améliorent les statistiques des items et d’une compétence de soutien. Vous trouverez tous ces items vos explorations et vos missions mais il vous est aussi possible de les crafter avec des matériaux qui sont à récolter. Tout cet équipement que vous installez a un niveau de rareté comme dans un RPG avec des items communs, inhabituels, rares, épiques, magistraux et légendaires. Inutile de vous dire que pour looter du bon stuff, il faut faire encore et encore les missions. Pour vous donner une idée, j’ai débloqué mon premier item magistral à la fin du jeu. Par contre, chaque arme n’est pas personnalisable ce qui est fort dommage. Mais si vous lootez le même modèle que celui que vous avez, il y a de fortes chances que ses caractéristiques ne seront pas les mêmes tout comme son level.

Vous pouvez aussi customiser l’aspect visuel de l’armure mais c’est un peu une déception de ce côté. Il est possible de changer les diverses pièces d’armure au niveau de la tête, du torse, des bras et des jambes. Mais nous ne savons pas si nous sommes quatre à être passés à côté d’un truc mais en quasiment 30h de jeu nous n’avons eu que les pièces disponibles dès le début du jeu. Donc deux sets d’armure, c’est vraiment mais vraiment très limite lorsque l’on vous propose ce genre de customisation dans un jeu. En revanche, il est possible d’entièrement modifier l’aspect de l’armure en jouant sur les matériaux, les textures et les couleurs. De ce côté, les possibilités sont assez impressionnantes il faut le dire. Il est même possible d’acheter des peintures complètes si vous le souhaitez.

Au-delà des murs du fort Tarsis

Une fois que votre javelin est prêt et que vous mettez les pieds en dehors du fort Tarsis, vous vous retrouvez face à de nombreux dangers en mission ou en partie libre. Comme je le dis un peu plus haut, l’utilisation de l’Hymne a engendré tout un tas de bêtes mutantes qui vont de celles inoffensives aux titans énormes et surpuissants. Mais vous devrez aussi affronter plusieurs factions qui peuplent les terres comme le Dominion et les Scars. Dans tous les cas, si votre javelin est bien équipé vous devriez vous en sortir. Il est clair que le jeu est fait pour jouer en coopération à quatre ce que vous rappellent les développeurs à chaque fois que vous lancez une mission. Il est possible de jouer avec trois autres amis en partie fermée mais vous n’avez pas le choix de jouer en publique si vous allez en partie libre ou si vous faites une forteresse. Le système de guilde arrive avec les prochaines mises à jour mais le jeu propose des bonus si vous jouez en coopération avec des amis. Mais pour les missions, je conseille fortement de jouer avec des personnes que vous connaissez. Le peu de fois que j’ai fait des parties avec des joueurs au hasard, ils s’amusaient à rusher sur les objectifs ce qui vous téléporte constamment là où ils sont avec un temps de chargement en prime. Ce genre de choses agace très vite.

Honnêtement, jouer à Anthem en solo doit-être ennuyeux alors qu’en multi on s’amuse bien au final. Le gameplay est vraiment dynamique avec un bon challenge si vous jouer en difficile. En plus de vos quatre armes, vous disposez d’une capacité de soutien mais surtout d’une attaque spéciale qui est disponible après avoir rempli une jauge. Cette dernière peut être vraiment dévastatrice si elle est bien placée puisque chaque ennemi a un point faible qu’il faut absolument exploiter surtout lorsque l’on fait face à certains ennemis. Par exemple, face à un adversaire avec un énorme bouclier, il est très efficace de l’attirer avec le Colosse tandis que les trois autres joueurs le contournent pour l’attaquer par derrière. En général le gameplay reste simple et efficace mais je tiens à féliciter les développeurs sur un point : Les javelins ont la capacité de voler ce qui facilite grandement les déplacements sur la map du jeu qui propose une belle verticalité. Cette capacité permet aussi d’attaquer les ennemis sur d’autres angles en étant en mode stationnaire. Dans les deux cas, il faut faire attention à la surchauffe du réacteur sous peine de retomber au sol. Là où les développeurs ont assuré, c’est sur la maniabilité du javelin qui est parfaite et tellement précise que même dans des zones étroites on arrive à se déplacer sans constamment se prendre des obstacles. Un vrai régal !

Test Anthem Xbox One X 011
Test Anthem Xbox One X 012
Test Anthem Xbox One X 013
Test Anthem Xbox One X 014
Test Anthem Xbox One X 003
Test Anthem Xbox One X 004

Une expérience vraiment gâchée par beaucoup de problèmes

Mais l’énorme point noir d’Anthem, ce que le titre de Bioware souffre de plusieurs problèmes qui gâchent l’expérience. Le titre souffre de déconnexions intempestives, de crashs et de bugs en tous genres. Par exemple, En exploration ou en mission, il m’est arrivé à plusieurs reprises de me retrouver en face de tout un tas d’ennemis alors que les autres joueurs avec moi ne les voyaient pas. Dans ce cas, pour remplir les objectifs c’est compliqué surtout que les autres se prennent tout de même des dégâts sans voir les attaques arriver… Il m’est aussi arrivé plusieurs fois d’avoir des problèmes de son qui coupe complètement au point de devoir redémarrer le jeu ce qui est aussi énervant lorsque l’on est en plein milieu d’une mission. Vous avez aussi le jeu qui vous empêche de réanimer vos amis et lorsque ça arrive dans la phase finale d’une forteresse est énervant à un point… Il y a aussi un gros problème au niveau de la progression des missions en coopération. Nous avons fait quasiment la totalité du jeu à quatre et pourtant à un certain moment, des coéquipiers n’ont pas la même évolution dans l’avancée de l’histoire ce qui oblige de refaire chaque missions plusieurs fois. Certes cela fait gagner de l’expérience et du loot mais ça reste tout de même agaçant… On espère franchement que Bioware règle ces problèmes surtout quand je vois sur le net que certains ont eu carrément leur console brickée…

Plus joli que ce que j’attendais

Bon, c’est clair que par rapport à ce qu’on a vu lors de la première présentation du jeu à l’E3, nous n’avons pas les mêmes graphismes. Après avoir testé la bêta fermée du jeu il y a quelques semaines, j’avais très peur pour la partie technique. Mais la version finale du titre m’a vraiment bluffée avec le moteur Frostbite qui fait vraiment des merveilles par moments. Le design des javelins et de tous les ennemis est superbe mais ce n’est rien face au level design. Comme vous allez pouvoir le constater dans les quelques captures d’écran maison présentes dans ce test, les décors du jeu sont vraiment superbes et il m’arrive de rester planté quelques secondes pour les admirer. Les effets de lumières sont vraiment bien gérés que ce soit en extérieur qu’en intérieur. Nous avons aussi le droit à un cycle jour/nuit et à des conditions climatiques, les textures sont assez jolies, c’est loin d’être moche en 4K et le framerate reste stable alors que par moments c’est un véritable foutoir à l’écran. Il y a du clipping principalement sur la végétation mais avec un open world on a l’habitude.

Test Anthem Xbox One X 002
Test Anthem Xbox One X 001
Test Anthem Xbox One X 008
Test Anthem Xbox One X 007
Test Anthem Xbox One X 006
Test Anthem Xbox One X 005

Une durée de vie raisonnable

Finir le jeu une première fois vous prendra un peu plus d’une vingtaine d’heures en mode difficile et en coopération comme je l’ai fait. Mais comme la plupart de ce genre de titres, il faut refaire les missions encore et encore pour espérer looter des armes rares. Donc ceux d’entre vous qui cherchent vraiment à obtenir des items rares plus puissants peuvent y passer plusieurs dizaines d’heures. Une fois que vous avez terminé l’histoire principale, ce n’est pas fini puisque l’on a le droit à du contenu end-game. On débloque trois nouveaux niveaux de difficulté supplémentaires, des défis, des contrats répétables et plein d’autres choses comme deux nouvelles forteresses en plus de celle déjà présente à la base (équivalent à des donjons). Tout ça c’est sans compter le contenu déjà prévu dans le jeu qui arrive cette fin de mois avec des nouveaux events, une évolution du système de progression, l’arrivée de guildes, une nouvelle forteresse et j’en passe. La seule chose étonnante est de ne pas voir de modes de jeu en PVP mais à mon avis, ce n’est pas prévu du côté de Bioware.

Laisser un commentaire