20 mars 2019
Dead or Alive Nos tests

Test de Dead Or Alive 6 sur Xbox One X

Après un dernier volet sorti à cheval entre les deux générations de consoles et qui a eu le droit à une pléthore de DLC et de seasons pass, Koei Tecmo et la Team Ninja nous proposent à partir d’aujourd’hui un nouvel opus de leur franchise. Je ne vais pas vous cacher que depuis la sortie du premier opus de la saga sur Dreamcast, Dead Or Alive est ma franchise de jeu de baston préférée mais je vais essayer d’être objectif dans ce test qui a été réalisé sur la version Xbox One X du titre.

Un scénario pas passionnant mais c’est un jeu de baston quoi…

Comme beaucoup de jeux de baston, le scénario du mode histoire ne sera pas ce que vous allez retenir de ce Dead Or Alive 6. Pour le résumer simplement, vous allez devoir faire face à NiCO, une jeune scientifique qui est désormais en charge du M.I.S.T., l’un des laboratoires de DOATEC. Cette dernière a pour but de finaliser un projet machiavélique mis en place par Victor Donovan avant que celui-ci ne disparaisse. Votre avancée dans les chapitres de l’histoire débloque petit à petit ou un tas d’épisodes dans plusieurs timelines où vous combattez plusieurs personnages. Tout cela fait du menu du mode histoire un véritable bazar où il est difficile de ne pas se mélanger les pinceaux.

Pour ce qui est du contenu, les fans retrouveront une grande partie des personnages présents depuis le tout premier opus de la franchise comme Kasumi, Jann Lee, Leifang, Ayane ou Tina. Malheureusement, il n’y en a que deux nouveaux jouables à se mettre sous la dent avec Diego et NiCO ce qui est vraiment très light. Deux autres supplémentaires ont déjà été annoncés puisque Mai Shiranui sera aussi de la partie (comme dans le précédent volet) à partir du mois de Juin tout comme un autre personnage de SNK qui était présent dans The King of Fighters XIV. Mais pour le moment nous ne savons pas qui ce sera même si je parie sur Terry Bogard. Pour ma part je vois plus Angel qui collerait bien au casting.

Un gameplay quasi inchangé avec quelques nouveautés

Pas de grosse prise de risque niveau gameplay pour les développeurs de la Team Ninja avec ce Dead Or Alive 6. Mais tout le monde sait bien que les évolutions dans les jeux de baston sont difficiles surtout si la saga en question est là depuis un bail maintenant. Soit vous restez dans la lignée des précédents opus et faites des heureux niveau fans. Soit vous innovez trop et risquez de vous les mettre à dos. Dans le cas présent, les développeurs ont repris la base que l’on connaît avec les enchainements coup de pied et coup de poing qui sortent assez facilement, les prises, les contres, les projections et tout le reste. Les Dead Or Alive ont toujours été des jeux assez accessibles niveau gameplay. Pour certains il suffit juste de matraquer des touches pour sortir des combos mais lorsque l’on se rend dans la partie entraînement du jeu, on s’aperçoit à chaque fois qu’il y a pas mal de coup que l’on n’utilise jamais et qui demandent un peu plus de maîtrise. Si vous passez par la case training, vous avez plusieurs dizaines de tuto à faire histoire de nous remettre dans le bain et surtout pour découvrir les nouveautés. Les habitués de la saga ne seront pas déboussolés et les nouveaux venus n’auront pas trop de mal à sortir des combos de base.

Test Dead Or Alive 6 001
Test Dead Or Alive 6 002
Test Dead Or Alive 6 003
Test Dead Or Alive 6 004
Test Dead Or Alive 6 005
Test Dead Or Alive 6 006

Mais la Team Ninja a tout de même mis quelques nouveautés niveau gameplay. Les Power Blows de Dead or Alive 5 font place désormais à un système de jauge de rupture qui se remplit lorsque vous attaquez votre adversaire. Une fois à 100%, elle vous permet de sortir un coup briseur qui va envoyer votre adversaire dans le décor. Au passage, la plupart des stages du jeu proposent comme par le passé des Danger Zones qui font des dégâts supplémentaires à votre adversaire si vous le balancez dessus. Dans certains niveaux, vous pourrez même le propulser dans une autre partie du décor. En nouveauté, vous avez aussi les ruées fatales qui sont des attaques qui peuvent étourdir l’adversaire. Il est possible d’en enchaîner quatre d’affilée avec un dernier coup qui envoi votre adversaire au tapis. Ce genre d’attaque ne peut être contrée que par une super prise qui n’est disponible que si votre jauge de rupture est au moins remplie à moitié. Cela permet aussi de contrer n’importe quel type de frappe qu’elle soit haute, basse ou à mi-hauteur. Une fois que vous prenez le réflexe d’utiliser ce contre ultime, c’est très efficace et ça peut vous sauver d’un KO ou d’une grosse attaque si vous le placez au bon moment.

Graphismes en 4K ou fluidité en 60 Fps, à vous de choisir

Je n’ai pas le souvenir d’un Dead Or Alive qui proposait des graphismes moches et ce n’est toujours pas le cas dans ce nouvel opus. Contrairement au précédent volet qui est sorti à cheval entre deux générations de consoles, Dead Or Alive 6 a été conçu pour cette génération et est optimisé sur Xbox One X. Résultat, le jeu vous propose de choisir entre une priorité aux graphismes avec un visuel plus beaux en 4K avec un framerate à 30Fps ou une priorité à l’action avec un 60Fps stable mais qui propose un peu moins de détails et une résolution un peu plus basse. Dans les deux cas, les graphismes restent propres en général avec un framerate stable mais il y a fort à parier que les amateurs de jeux de baston mettent le jeu en 60Fps directement. Mais même si les graphismes sont cleans, on se demande ce qui empêche les développeurs de nous sortir une copie Xbox One X qui tourne en 4K natif avec un 60Fps stable ce qui serait vraiment appréciable.

Concernant le chara design, pas grand-chose à redire de ce côté. On reste dans la lignée des précédents opus mais avec des expressions faciales qui ont été revues. Lorsqu’un personnage se prend un terrible coup briseur en pleine face, vous avez le droit à un gros plan où vous voyez son visage se déformer en temps réel. Les coups laissent aussi des traces sur le corps des personnages qui transpirent aussi à grosses gouttes. Les persos se salissent lorsqu’ils sont au sol tout comme leurs tenues qui peuvent se déchirer. En revanche, il me semble avoir lu à l’annonce du jeu que les développeurs voulaient que les héroïnes soient un peu moins sexy avec des tenues plus soft qui recouvrent un peu plus le corps. Alors oui, pour le moment il n’y a pas de bikini ou de tenues faites de lanières de cuir (enfin presque) mais en général les demoiselles du jeu restent assez sexy tout de même. Si la vue des poitrines opulentes des combattantes qui remuent dans tous les sens vous gêne, vous pouvez toujours désactiver la fonction « rebond » dans les options du jeu. Il est aussi possible de minimiser la violence niveau sang et tout le reste.

Test Dead Or Alive 6 007
Test Dead Or Alive 6 008
Test Dead Or Alive 6 009
Test Dead Or Alive 6 010
Test Dead Or Alive 6 011
Test Dead Or Alive 6 013

Côté stages, les développeurs ont été moins avares que pour les personnages puisque si je ne me trompe pas, la quasi-totalité de ceux présents dans le jeu sont nouveaux mis à part Sweat (ou sueur) qui était déjà dans Dead or Alive 5. Tous ont leurs danger zones et certains sont composés en deux parties. Les fans de la saga devraient apprécier le niveau Unforgetttable qui est une sorte de musée dans lequel on retrouve plusieurs stages des précédents volets la franchise.

La seule chose que l’on peut rapprocher du point de vu visuel, ce sont les cinématiques du mode histoire. Entre deux combats nous avons le droit à des vidéos qui sont pixélisées au niveau des personnages et des décors. Ce n’est pas la fin du monde puisque ce ne sont pas des phases jouables mais c’est tout de même étonnant de voir ça.

Une grosse durée de vie si vous voulez tout débloquer

En plus du mode histoire qui va vous prendre quelques heures, Dead Or Alive 6 vous propose aussi un mode quête qui va vous prendre un peu plus de temps. Dans celui-ci, NiCO va vous proposer plusieurs dizaines de combats dans lesquels vous devez remplir des objectifs. Si vous y arrivez, vous débloquez de l’argent que vous pouvez dépenser dans le nouveau mode DOA Central qui vous permet de customiser vos personnages ! De nombreuses tenues sont à débloquer pour tous les combattants ainsi que plusieurs coupes de cheveux et des paires de lunettes. Malheureusement, même si la personnalisation est sympa, elle ne va pas assez loin. J’aurai aimé jouer sur les couleurs, créer une tenue de A à Z, rajouter des items ou faire plein d’autres choses au point où ne reconnait plus le perso de base utilisé. Comme dans les derniers SoulCalibur quoi… Mais débloquer tous les items vous prendra pas mal de temps en espérant que la Team Ninja prévoit quelques mises à jour de ce côté.

Test Dead Or Alive 6 018
Test Dead Or Alive 6 012
Test Dead Or Alive 6 017
Test Dead Or Alive 6 016
Test Dead Or Alive 6 015
Test Dead Or Alive 6 014

En plus de plusieurs modes entrainement, comme tout bon jeu de baston qui se respecte, vous pouvez aussi passer quelques heures sur le mode arcade qui propose plusieurs modes de difficulté. Vous avez aussi un mode contre la montre et un mode survie. Dans tous les cas, chaque mode vous fait monter votre niveau général de joueur, celui des personnages que vous utilisez et vous gagnerez aussi de la monnaie à dépenser dans le DOA Central. Vous gagnerez aussi des coupons qui permettent de débloquer des tenues avant de pouvoir les acheter.

Laisser un commentaire