16 septembre 2019
Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4
Dragon Ball

Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4

Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4Depuis quelques temps maintenant, je trouve que les adaptations du manga d’Akira Toriyama en jeux-vidéo manquent cruellement de renouvellement et proposent quasiment tout le temps la même chose. Mais depuis quelques jours Bandai Namco Games et les développeurs du studio Dimps proposent Dragon Ball Xenoverse, un nouvel opus qui propose un mélange de baston avec un soupçon de MMO.

Ce test à été fait sur la version Playstation 4 du titre.

Un scénario presque inédit

A chaque adaptation de Dragon Ball en jeu, nous avons le droit à un mode histoire qui se calle sur le scénario du manga, proposant donc malheureusement pas grand-chose de nouveau. Mais pour ce nouvel opus, les développeurs de Dimps ont eu l’idée d’intégrer au jeu des éléments de MMO. Ne vous attendez pas non plus à jouer à un Guild Wars dans l’univers du manga de Toriyama comme je le rêve depuis des années. Après la cinématique d’ouverture qui reprend une version modifiée du générique Cha-La Head-Cha-La par le groupe japonais Flow, le jeu vous propose de commencer par créer un personnage de A à Z.

Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4Vous débutez par le choix de sa race entre Terrien, Saiyan, Majin, Namek et celle de Freezer. Chacune dispose d’avantages et d’inconvénients au niveau de la vitesse, de la puissance ou de la résistance. C’est à vous de choisir la race qui vous convient le mieux par rapport à votre style de jeu. Ensuite vous pouvez choisir le sexe de votre avatar qui a aussi ses propres caractéristiques avant de modifier son physique. Vous pouvez choisir sa taille, sa corpulence et modifier sa tête avec plusieurs possibilités pour finir par paramétrer tout un tas d’options de couleurs. Une fois le nom de votre guerrier choisi, vous pouvez sélectionner sa voix mais vous l’entendrez que lors de combats lorsque votre personnage pousse des cris car lors des phases de dialogue il est totalement muet ! Pour finir, vous devez choisir votre style de combat si vous préférez rapproché, à distance ou un mix des deux. Réfléchissez bien sur le genre de votre avatar car une fois l’aventure lancée, il est impossible de changer quoi que ce soit à par les caractéristiques ou les tenues. Au pire, vous avez plusieurs slots pour en créer d’autres.

Bienvenue à Tokitoki

Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4Une fois votre personnage créé, vous vous retrouvez dans le monde de Tokitoki, un endroit où le flux tu temps est géré. En fait, vous êtes un guerrier invoqué par Shenron pour aider Trunk à se battre et rétablir le fil du temps qui subit des altérations dernièrement. Après un combat rapide contre le fils de Vegeta qui veut vérifier vos capacités, vous vous retrouvez donc policier du temps. Tokitoki est votre QG et c’est ici que toutes vos missions commenceront. Quelles soient principales ou secondaires, online ou en solo, elles reprennent l’univers de Dragon Ball que tout le monde connait avec les volets Freezer, Cell, Buu et j’en passe. Mais les histoires sont légèrement différentes puisque, Towa et Mira, deux curieux personnages inédits créés spécialement pour le jeu, s’amusent à modifier le temps grâce à leurs pouvoirs. Pour vous citer un exemple : Pendant le Cell Game, Towa influe à Mr Satan des pouvoirs incroyables qui le rendent assez fort et vous êtes obligé de l’affronter pour remettre les choses dans l’ordre. Pour certains cela ressemblera à du réchauffé mais au moins ça a le mérite d’apporter un peu de nouveauté par rapport aux précédentes adaptations.

Tokitoki est aussi un Hub où vous préparez vos quêtes et qui est accessible en solo ou en multijoueur. La ville est divisée en trois parties : L’une où se lance les diverses missions solo, la seconde est celle où vous pourrez vous procurer tout un tas d’équipement dans diverses boutiques pour améliorer et customiser votre personnage et la dernière pour l’accès multijoueur où vous pouvez lancer les quêtes secondaires et gérer votre équipe de trois joueurs. En solo Tokitoki est désespérément vide avec quelques personnages immobiles ici et là qui n’ont pas grand-chose à dire. En multi, les serveurs peuvent accueillir plusieurs dizaines de personnes ce qui met un peu plus d’animation même si par moment on croise des avatars qu’un gout très particulier.

Loin d’être une prouesse technique sur Next-Gen

Ce Dragon Ball Xenoverse était très attendu car il était la toute première adaptation Next-Gen de l’œuvre de Toriyama. Mais une fois de plus, le jeu sort aussi sur Current-Gen et on ne peut pas dire qu’il reflète les capacités de la Playstation 4. Certes les personnages sont un peu plus expressifs au niveau du visage, ce qui n’est pas un luxe pour notre avatar muet, mais dans l’ensemble le jeu manque une fois de plus de finesse. On arrive à un moment où une adaptation de Dragon Ball se doit de proposer des choses que pas mal de joueurs attendent surtout avec la puissance des machines actuelles.

On peut commencer par les décors du jeu qui manquent cruellement de vie et de détails. Vous n’allez croiser personne durant les affrontements alors que les développeurs auraient pu cacher quelques PNJ dans les décors ou en faire quelques-uns qui s’enfuient de la zone de combat. Ou au moins quelque chose qui bouge ! A si ! Il y a le décor du tournoi des arts martiaux où le publique est présent sous forme de pancartes en carton 2D dans les gradins (Sérieusement ?). Ensuite, les environnements manquent cruellement de détails et leurs textures doivent être identiques à celle de la version Current-Gen avec un gros manque de finesse. On peut leur reprocher aussi dans 90% des cas que leur surface de combat n’est pas bien grande (à part sur Namek) et que 10% des décors doit être destructible. Toute personne ayant vu au moins une fois un épisode du manga sait pertinemment que lors d’un combat, le décor reste rarement intact. Dans notre cas, seuls des maisons ou des petits rochers se brisent alors que par moments plus de six personnages lancent des attaques de folies dans tous les sens et pourraient tout atomiser 10km à la ronde. Mais le seul dégât que fera votre puissant Kamehameha est un trou dans le sol ou sur les parois d’une montagne qui disparaissent deux secondes après impact.

Test de Dragon Ball Xenoverse sur Playstation 4Passons aux personnages. Le Cel-shading est toujours utilisé mais ils auraient mérité un peu plus de finesse et de détails dans l’ensemble. Certains de leurs trais sont trop grossiers comme vous pourrez le voir dans certaines images présentes dans ce test et lorsque l’on voit les dernièrs screenshots et vidéos de Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm 4, on se dit qu’il serait bien que Dimps prenne exemple. Les tenues des personnages ne se dégradent pas lorsque vous vous prenez des attaques de malades et sont seulement abimées lorsque vous changez de skin. Juste quelques blessures aux traits flous apparaissent sur les persos à la fin du combat.

Un gameplay simplifié

Heureusement, le jeu se rattrape en partie grâce à son gameplay. Celui-ci est très simplifié et il n’est pas très difficile de sortir des combos. Les attaques de base se font avec trois touches et tout le reste comme les Kamehameha, Makankosappo, transformations ou attaques spéciales se font par une combinaison de touches avec les gâchettes que vous paramétrez vous-même. Cella plaira à certains mais personnellement je préfère les bon vieux combos à l’ancienne. Mais il y a tout de même quelques défauts comme la difficulté du jeu qui est mal calibrée. Par moments, certains combats sont assez durs alors que vous venez d’en enchainer deux ou trois juste avant et dans le même chapitre. Chose énervante : Lorsque vous faites face à plusieurs adversaires en même temps et que vous êtes seul, vous êtes obligé de vous concentrer sur un seul adversaire mais pendant ce temps les autres vous bombardent constamment de boules d’énergie ce qui vous empêche de bouger et au bout d’un moment c’est plus que frustrant. Si vous mourrez, vous reprenez heureusement au check point même si de temps en temps ceux-ci sont mal placés. Il y a aussi la caméra qui a du mal à suivre alors c’est assez important dans des matchs à trois contre trois. Heureusement qu’il y a le lock d’ennemis sinon ce serait injouable mais cela n’arrange rien lorsque vous être dans des endroits exigus comme le vaisseau de Freezer ou au niveau des limites des arènes.

Les missions du mode histoire se font uniquement en solo mais le jeu dispose de pas mal de missions secondaires qui se débloquent au fur et à mesure de l’avancé dans le scénario et qu’il est possible de faire en coopération avec deux autres joueurs. Il ne faut pas penser que celles-ci sont juste pour jouer en multi puisque c’est là où vous allez gagner le plus d’argent ou d’expérience et débloquer un maximum d’objets. Ces derniers serviront à customiser votre personnage ou à être combinés afin d’en obtenir des nouveaux. Il est recommandé de jouer avec des amis car il y a de nombreux matériaux cachés à trouver avec le détecteur dans les divers niveaux et si les autres ne jouent pas au même rythme où qu’ils ne vous protègent pas pendant que vous fouillez ou inverse, c’est loin d’être pratique. Ces quêtes parallèles sont aussi très utiles pour augmenter votre niveau jusqu’au level 80 et vos capacités lorsqu’un combat en mode histoire vous donne du fil à retordre et demande un certain niveau. Les missions secondaires et les matches en ligne sont aussi les seuls moments où vous allez pouvoir jouer avec tous les personnages de la saga que vous aurez débloqués au préalable dans le mode histoire.

Je m’attendais à pire au final

15

Je dois vous avouer qu’à l’annonce du développement de cette nouvelle adaptation, je ne m’attendais pas à grande chose de nouveaux. Mais Dimps m’a tout de même surpris avec les quelques nouveautés apportées à ce Dragon Ball Xenoverse. Alors certes, techniquement je ne pense pas que les versions Next et Current-Gen du jeu soient très différentes et que j’espère que le prochain jeu fasse bien mieux que ça sur les consoles nouvelle génération mais le reste du titre m’a énormément plu. Le scénario est original même si il reprend une fois de plus l’histoire du manga. L’idée d’emplanter au jeu des bases de MMO est bonne mais mérite d’être plus développée avec plus de personnalisation de base du personnage et plus de liberté avec des environnements bien plus grands et une meilleure interactivité avec les autres joueurs. Vous l’aurez compris, l’idée générale est bonne mais elle mérite d’être plus travaillée. Mais je pense que le jeu devrait plaire à tout fans du manga.

Les plus

Les moins

• Scénario qui change un peu
Des bases de MMO
Gameplay fluide et sans lag
L’éditeur de personnage
Pas mal de personnalisation (tenues et accessoires)
Les voix japonaises
Durée de vie

• Editeur de personnage de base pas assez poussé
Techniquement pas au top
Décors sans vie et pas assez grands
Difficulté inégale
Caméra ingérable dans certains cas
Personnage créé sans voix

 

 

Laisser un commentaire

error: Notre contenu est protégé contre la copie

Mersin escort

Eskişehir escort

Eskişehir model escort

Bayan escort

Adana Aladağ escort

Adana escort

Mersin Rus escort bayan

Mersin bayan escort

Escort bayan

Escort bayan Eskişehir

Eskişehir günyüzü escort

Mersin escort modeller

Mersin inönü escort

Kayseri escort

eskişehir escort

themenulled.xyz

adana escort alara özdemir

adana escort gönül

adana escort olgun

kanal d canlı
escort99.com