Fifa

Test de Fifa 15 sur Xbox One

fifa 15Comme chaque fin d’année qui se respecte, EA Sports nous propose un nouvel opus de sa franchise footballistique. Depuis quelques temps maintenant, l’éditeur américain domine le monde des jeux de foot en proposant des titres de plus en plus réels à chaque fois. Mais cette année marque l’arrivée de Konami qui va proposer son tout premier opus de Pro Evolution Soccer sur les plateformes Next-Gen.

Qui va gagner ce nouveau duel cette année ? La réponse en Novembre prochain. En attendant, voici mon avis sur Fifa 15 que j’ai pu tester sur Xbox One. C’est d’ailleurs la première fois que vous allez voir un test d’un jeu de foot sur mon site.

Toujours plus de modes et de contenu

Test de Fifa 15 sur Xbox OneA chaque nouvel opus de Fifa, EA Sports essaie de proposer un maximum de nouveautés niveau contenu. Et comme d’habitude, il y a de quoi faire dans cette nouvelle édition avec de nombreux modes de jeu. Il y a toujours le mode carrière où vous devez gérer l’ascension d’un jeune joueur pour le faire évoluer jusqu’au top. Vous pouvez le faire jouer dans une grosse équipe comme Arsenal dès le départ si vous le souhaitez mais vos chances d’être retenu dans la composition de l’équipe lors de matchs sont minces. Après quelques jours dans l’équipe, le manager vous proposera en prêt dans une équipe de plus bas niveaux et il vaut mieux accepter le contrat pour pouvoir jouer plus souvent et faire évoluer ses statistiques et gravir les échelons petit à petit. Si vous ne faites pas cela, attendez-vous à simuler des dizaines de matchs et ne voir que le menu du mode carrière, ce qui n’est pas très passionnant. Si le temps passé sur la carrière d’un footballeur vous semble trop long, il vous est aussi possible de créer des saisons courtes où vous disposez de quelques matchs pour changer de division à chaque fois ou vous pouvez créer des compétitions à l’échelle d’un pays avec les diverses coupes disponibles.

Si vous voulez affronter autre chose que l’intelligence artificielle du jeu que vous trouvez trop simple, les divers modes de jeu en ligne sont là pour ça. Le mode saison qui se joue en solo ou en coopération avec un ami vous propose de changer de division en gagnant un certain nombre de victoires dans un certain nombre de matchs. Mais si vous ne remplissez pas le contrat, vous serez relégué en division inférieure. Le point positif du online est qu’il ne lag que très rarement et que la recherche des joueurs de votre niveau se fait très rapidement. Moi qui refusais de jouer en ligne ces dernières années aux jeux de foot à cause du lags et de ceux qui trichaient, j’ai repris gout au jeu en ligne. Chaque adversaire qui quitte la partie en cours de match se voit attribué une défaite tandis que vous avez gagné 3 but à 0 et remportez les 3 points de la victoire. Je peux vous dire que tous les matchs que j’ai faits en ligne étaient d’un niveau assez élevé et qu’il m’est rarement arrivé de tomber sur des mauvais joueurs. Autre mode de jeu en ligne : Clubs Pro. Dans celui-ci, il vous est possible de créer ou de rejoindre une équipe de 11 joueurs entre amis ou avec d’autres personnes afin de participer à des matchs alant à 11 contre 11. Vous devez une nouvelle fois créer un footballeur pour le faire évoluer dans cet autre mode. Par contre, le jeu a énormément de mal à synchroniser les parties entre tous les joueurs car la plupart du temps j’ai eu beaucoup de latence dans les matchs avec un décalage entre la manette et de que l’on voit à l’écran. Et je n’ai jamais joué au-delà d’un 5 contre 5 alors je n’imagine même pas à 11 contre 11…

[widgetkit id=1296]

Test de Fifa 15 sur Xbox OneUn petit mot rapide sur le mode Ultimate Team de nouveau présent et toujours exclusif à la Xbox One. Ce mode vous propose de créer votre propre équipe composée des joueurs de votre choix en commençant bien-sûr au bas de l’échelle. Vous devez gérer votre effectif en choisissant les bons joueurs et faire en sorte que tout ce beau monde s’entende à merveille pour obtenir de meilleurs résultats. Il est désormais possible de se faire prêter un joueur pendant quelques matchs afin de voir s’il est compatible avec votre équipe avant de le recruter. Vous pouvez bien-sûr acheter de nouveaux packs en déboursant quelques crédits pour acquérir de nouvelles cartes et affronter l’Ultimate Team de vos amis. Dommage qu’EA Games laisse ce mode de jeu exclusif à la console de Microsoft. C’est la première fois que je joue à ce mode et c’est l’un de mes préférés.

Le contenu de ce Fifa 15 est pour le moins conséquent. Des centaines d’équipes sont toujours de la partie avec des nouvelles cette année comme celles du championnat turque qui en rajoute une petite vingtaine. Vous pouvez disputer vos matchs dans plus de 70 stades plus ou moins connus à travers le monde. Niveau équipement sportif la liste doit être aussi très longue avec des licences comme Nike, Umbro ou Adidas et à tout cela il faut rajouter tout ce qu’il est possible d’acheter dans le catalogue avec les CFC gagnés en match et qui débloquent des dizaines de maillots, ballons, chaussures et célébrations pour personnaliser vos équipes et vos joueurs.

Un gameplay toujours aussi bon

Test de Fifa 15 sur Xbox OneQuestion gameplay, Fifa 15 propose quasiment la même chose que le  jeu sorti l’année dernière. Comme pour Fifa 14, la version next-Gen du titre bénéficie des avancées du moteur Ignite Engine qui pousse le réalisme encore plus loin. Le moteur de collision Impact Engine implémenté pour la première fois dans Fifa 12 se bonifie petit à petit et évite de voir des joueurs passer au travers des autres comme c’est apparemment le cas encore dans le prochain Pro Evolution Soccer d’après ce que j’ai pu voir dans la démo. Le contact entre footballeurs est de plus en plus réaliste mais l’Impact Engine provoque encore pas mal de bugs comme j’ai pu le constater à plusieurs reprises avec des joueurs qui s’entremêlent entre eux ou encore des corps bien plus souples qu’une jeune gymnaste. Mais il faut l’avouer, par moments je me suis tapé des crises de fous rires avec certains bugs. Si vous allez sur YouTube vous pouvez admirer des compilations faites par les joueurs qui valent le coup d’œil.

Pour ce nouvel opus, EA Sport a revu l’intelligence artificielle des gardiens de but pour que leur comportement et leur anticipation des frappes soient le plus réalistes possibles. Alors effectivement par moments ils nous sortent des parades assez impressionnantes sur des grosses frappes lourdes et dévient en corner le ballons du bout des doigts mais dans cet opus je n’ai jamais autant lobé un gardien que dans n’importe quel autre Fifa. Moi qui suis adepte des frappes lointaines, j’ai casé un nombre de buts impressionnant  en dehors de la surface de réparation à cause à mon avis du placement du gardien. Ou alors je suis devenu très bon (ce qui m’étonnerai vous les raclées que je me prend en ligne).

[widgetkit id=1297]

EA Sports a aussi intégré l’intelligence émotionnelle des joueurs. Chaque footballeur dispose d’une gamme d’émotions (plusieurs centaines il me semble) qui varie en fonction de leurs actions sur le terrain. Ils peuvent être donc frustrés après avoir raté un tir ou énervés après avoir subi un gros tacle ou suite à la décision d’un article. Tout cela se voit sur les expressions faciales des joueurs lors des courtes animations après les actions importantes mais cela n’a pas l’air d’influencer leur comportement sur le terrain. Ou alors cela est très discret ou mes équipes s’entendent constamment à merveille.

Cela peut paraitre débile mais l’une des choses que j’apprécie le plus dans ce Fifa 15 et le fait de faire un match sans interruption à l’écran. Par exemple, lorsque le ballon sort en touche, les joueurs vont le chercher ou attendent que les ramasseurs leur en donne un autre. S’il y a une faute légère sur un joueur, ce dernier peut jouer le coup franc rapidement. Et tout cela sans que le jeu coupe l’action et ne fait poper les joueurs au bon endroit. Si cela est une perte de temps pour vous, vous pouvez toujours les zapper pour aller droit au but.

Une réalisation impeccable

Test de Fifa 15 sur Xbox OneFifa 15 est le second opus de la saga à voir le jour sur les consoles nouvelle génération. Mais on ne peut pas dire que visuellement le jeu surpasse le précédant. Si vous avez déjà joué à Fifa 14 sur Next-Gen, alors vous n’allez pas voir grand-chose de différent. Mais si vous passez du précédent opus sur Current-Gen à Fifa 15 sur la nouvelle génération de console vous verrez de grands changements. Après tout, le jeu était déjà très beau lors de son passage sur les nouvelles consoles donc est-ce qu’il fallait s’attendre à une grosse révolution graphique ? Les joueurs sont toujours aussi bien modélisés et les stades sont toujours aussi beaux et vivants. En plus des supporters, les abords du terrain sont occupés par les effectifs des équipes, les caméramans, les photographes et aux stadiers. Certes il y a encore pas mal de clones dans le public mais le jour où l’on en verra plus n’est pas prêt d’arriver. Le rendu de la météo est toujours aussi réaliste avec la pluie et la neige. Il aurait juste fallu que le jeu sélectionne automatiquement un ballon avec des couleurs plus flashy lorsque les matchs se déroulent sous la neige. C’est une véritable torture de suivre le ballon blanc sur blanc lorsque l’on ne pense pas à changer le modèle.

On peut noter que la pelouse des terrains de foot se dégrade au fur et à mesure de la rencontre jusqu’à laisser apparaitre la terre après des gros tacles glissés. Bon, ils ne finissent tout de même pas en champs de patate au point de dévier certains ballons puisque le sol reste plat mais peut-être que le relief du terrain sera pris en compte dans le prochain jeu vu qu’EA Sports recherche toujours à rendre le jeu plus réaliste.

Pour finir, un petit mot tout de même sur la partie son du jeu. La bande originale du titre est bonne et l’ambiance sonore dans les stades avec les chants des supporters survoltés est toujours aussi excellente. En revanche ce sont les commentaires en français que j’ai le moins apprécié comme d’habitude. J’ai préféré mettre les doublages anglais à la place Hervé Mathoux et Franck Sauzée voire carrément les couper. J’ai noté aussi pas mal de décalage entre l’action et les commentaires.

Très bon mais un manque de nouveautés

18

Comme d’habitude, Fifa 15 est très bon. Comme d’habitude, le gameplay, l’ambiance ou l’intelligence artificielle ont été améliorés plus ou moins. Mais comme d’habitude, les différences avec l’opus précédant sont trop minces surtout si vous restez sur la même plateforme. Mais ceux qui n’ont pas acheté Fifa 14 l’année dernière se régaleront sur les versions Next-Gen. Superbes graphismes, très bon gameplay, ambiance sonore excellente, des tonnes de modes de jeu, des heures et des heures de gameplay, bref vous l’aurez compris j’ai adoré ce Fifa 15 et tout particulièrement le mode Ultimate Team qui était une première pour moi. Maintenant le ballon est dans le camp de Konami qui est très attendu cette année avec son premier épisode de Pro Evolution Soccer à sortir sur Next-Gen. Mais même si Fifa 15 n’est pas révolutionnaire par rapport à l’opus précédant, il faudra que l’éditeur japonais mettre tout de même le paquet pour le surpasser car pour le moment il reste la référence.

Les plus

Les moins

• Contenu conséquent
Gameplay toujours aussi bon
Moteur physique
Ambiance dans les stades
Toujours aussi beau
Maniabilité des joueurs encore plus réaliste
Durée de vie infinie
Bande originale
Le mode Ultimate Team
• Limite identique par rapport à Fifa 14
• IA encore perfectible
• Pas mal de bugs à corriger
• Commentaires français

Articles Similaires

Un lancement record pour Fifa 22

takumisensei

Un trailer de lancement pour Fifa 22

takumisensei

Fifa 22 : Découvrez les notes des 22 meilleures joueuses

takumisensei