19 octobre 2019
Monster Hunter Nos tests

Test de Monster Hunter World Iceborne sur Xbox One X

Sorti au mois de janvier 2018, Monster Hunter World a été un succès mondial et s’est écoulé à plus de 12 millions d’unités. Je fais partie de ceux qui ont été séduit par le monde ouvert et le superbe chara-design dès le début. Désormais, Capcom en remet une couche avec Iceborne, une extension haute en couleurs !

MHW est mon tout premier Monster Hunter, c’est pourtant une franchise “historique” car elle existe depuis 2004 mais pour une raison ou une autre (notamment les plateformes sur lesquelles les jeux sortaient), je ne m’y étais jamais essayé. Désormais, avec près de 500 heures de jeu avant même de lancer Iceborne, je crois qu’on peut admettre que l’addiction est bien présente! Du coup, l’arrivée “surprise” d’une extension d’envergure comme celle-ci ne pouvait que me ravir ! Il s’agit d’une “vraie” extension, dans le sens où elle garantit de nombreuses heures de jeu au delà de celles déjà assurées par le jeu “normal”. Là où certains développeurs sortent des extensions “pansement” qui ne durent que quelques heures, ici vous en aurez pour votre argent avec de nouveaux monstres, environnements, variations, armes, armures, personnages, faune, flore, mécaniques de jeu et j’en passe!

Le Rang Maître

Iceborne débute avec de troublantes nouvelles, l’apparition de monstres connus, mais dans des zones qu’ils n’habitent généralement jamais. Il est donc temps d’aller enquêter sur place avec votre fidèle assistante et votre palico. Cette extension représente en fait un nouveau rang pour votre personnage. Si votre niveau classique continuera de grimper, celui de Rang Maître est désormais ouvert, vous donnant accès à des chasses à la difficulté plus élevée mais aux récompenses plus juteuses. Clairement, Iceborne, sorti 1 an et demi après le jeu, est axé “vétérans”, mais en réalité tout le monde peut y jouer. Vous aurez plus de chances de réussite si vous avez passé des heures à crafter l’équipement idéal cependant, même si au début au moins, l’absence de connaissance sur les nouveaux monstres vous forcera à utiliser un stuff tout sauf optimisé.

Direction une nouvelle terre donc, appelée Le Givre Éternel; Une terre de neige et glace qui contraste avec le dernier environnement (La terre des Anciens) découvert dans le jeu normal. Un campement y est rapidement placé, appelé Seliana, qui contient tout le nécessaire. Le panneau de quête est évidemment présent avec votre coffre, le chambellan a fait le déplacement, votre nouvelle chambre (avec des options supplémentaires), la forge, la cuisine, l’Argosy, le rituel des Anciens, vos récoltes et tout le reste. Mais il y a également des nouveautés surprenantes comme les bains d’eau chaudes (pour se prélasser entre missions) entre autres choses…

Dans ce nouveau campement, presque tout est accessible directement depuis le point de départ donc, contrairement à Astera, vous ne serez pas obligé de courir partout ou utiliser le monte-charge pour atteindre différentes zones. Cela rend les interactions avant et après missions plus rapides et efficaces. En plus, tout le monde est vêtu de nouveaux attirails anti-froid et vous connaissez la qualité et le détail des visuels concoctés par Capcom dans Monster Hunter … De toute beauté! Une chose est sûre, les cosplayers qui comptent copier tout ça pour la prochaine Comic Con ont du boulot!

Niveau taille, Le Givre Éternel semble similaire aux autres zones et ne demande qu’à être exploré de fond en comble…

Hybrides et grappin

Importante nouveauté concernant le gameplay: Le grappin! En combinant gâchette gauche et B, vous pouvez agripper un monstre là où vous visez puis lui asséner des coups avec Y ou RT pour des dégâts bonus! Grâce à cette technique, il est possible de se concentrer sur certaines zones comme par exemple les cornes qui regorgent toujours de matériel exotique pour vos futures armes et armures. Attention cependant, il n’est pas si facile de viser juste et une fois attaché au monstre, il peut vous désarçonner en un rien de temps alors que votre jauge d’énergie diminue énormément. Les coups de grappin sont donc à placer de façon stratégique d’autant plus que nombre de ces monstres disposent d’attaques extrêmement puissantes que vous pourrez parfois esquiver en vous rapprochant rapidement. Le grappin est également très pratique quand les monstres sont fatigués, vous pourrez alors plus aisément attaquer les points faibles et en finir avec des combats toujours aussi longs et âpres.

Les bonnes vieilles techniques de combat reviennent naturellement et vous devrez tirer le meilleur parti de votre armement, le “pattern” du monstre (l’ordre et le type de ses attaques) et l’environnement. Parfois, il ne faut pas hésiter à fuir ou envoyer une capsule de bouse pour obliger le monstre à quitter une zone non propice au combat. Par ailleurs, suivre un monstre avant d’engager un combat est toujours aussi bénéfique en raison des nombreux écofacts que vous pourrez ramasser. Tous les monstres du Givre Éternel étant nouveaux, la connaissance à leur sujet est inexistante et donc, vous devrez les étudier avant de connaitre leurs habitudes et points faibles. Mais bon, sans avoir toutes les infos dès le début, on peut quand même penser que les armes de feu sont celles qui blesseront le plus ces monstres de glace, mais attention, il y a de tout dans ce monde enneigé!

Même si les réflexes reviennent après quelques minutes, il faut avouer que le gameplay reste lent et méthodique. Par rapport à d’autres titres, certes différents, comme Red Dead Redemption 2 ou plus récemment The Division 2, le gameplay de Monster Hunter World représente un énorme “step back” en terme de dynamisme. Certes c’est un autre genre mais on ne peut qu’espérer que les prochains titres sont plus rapides qu’il s’agissent de ranger son arme, sortir sa fronde, consommer une potion etc etc.

Comme toujours, il est préférable de chasser en groupe au moins jusqu’à avoir assez de matériau pour se faire forger une armure de nouvelle génération. Les armures basées sur les nouveaux monstres disposent d’une résistance presque 30% plus élevée à ce que mon archer utilise jusqu’à présent, et au vu de la puissance des nouveaux monstre, cette protection supplémentaire ne peut être que bienvenue! C’est à 2 que le jeu est probablement le plus fun car vous pouvez toujours embarquer votre palico avec vous. Les monstres passant d’une cible à une autre, chacun à plus le temps de placer ses coups et faire preuve d’opportunisme. Mais comme toujours, MHW étant conçu comme une expérience solo (à la base), vous devrez souvent débuter les missions seul avant de pouvoir demander de l’aider (fusée de détresse), et encore, il faudra que les personnes concernées aient suffisamment avancer dans l’histoire pour pouvoir rejoindre. C’est une méthode assez datée que Capcom utilise pour le jeu en ligne, en tout cas en coopération dans ce Monster Hunter, et l’extension Iceborne ne déroge pas à la règle. Mais cela n’entache pas vraiment l’expérience, par contre à l’avenir, on peut espérer un système plus fluide et clair!

Techniquement

Visuellement, ici sur Xbox One X, le jeu est toujours aussi bon, si un poil “pâle” en comparaison avec les sorties les plus récentes, mais rien de bien méchant. Le design des personnages et vêtement est juste sublime et le tout est accompagné par d’excellentes musiques et animation tout au long de l’aventure. C’est un véritable bijou que ce Monster Hunter World et je n’imagine même pas ce que les développeurs vont proposer avec la prochaine génération de consoles!

Laisser un commentaire

error: Notre contenu est protégé contre la copie