mp3 indir - Escort Paris - Sex Videos

12 août 2020
Multi-plateforme

Test de Sacred 3 sur Playstation 3

Test de Sacred 3 sur Playstation 3Cinq longues années après la sortie de Sacred 2 : Fallen Angel sur Playstation 3 et Xbox 360 et un Sacred Citadel qui a convaincu les joueurs à moitié, la saga est de retour dès aujourd’hui avec un troisième opus. Mais cette fois ce ne sont plus les studios allemands d’Ascaron Entertainment qui se sont occupé du développement, puisqu’ils ont fait faillite en 2009, mais Keen Games.

Et on peut dire que ces nouveaux développeurs ont changé pas mal de choses.

Zane veut sa vengeance

test de sacred 3 sur Playstation 3Le scénario de Sacred 3 se déroule longtemps après que des héros aient sauvé Ancaria et terrassé la matriarche des Elfes Noirs. Mais une nouvelle menace pèse sur le monde avec Zane, le fils de cette dernière, qui veut se venger et qui met tout à feu et à sang afin de retrouver le légendaire Cœur d’Ancaria. Après plus d’un siècle de combats acharnés où Zane a failli mettre la main sur l’artefact, un nouvel espoir a fait son apparition à la citadelle des Séraphins : Aria. Une enfant née de parents immortels et qui dispose de pouvoirs télépathiques puissants qui lui permettent de prévoir trois jours à l’avance ce qu’il va se passer. Mais les séraphins sachant bien qu’ils ne pourraient pas vaincre Zane seuls font appel aux meilleurs guerriers de tous les peuples d’Ancaria. C’est là que vous intervenez.

Bye bye jeux de rôle, bonjour Hack’n Slash

Comme je le dit dans l’introduction de ce test, le fait que le développement du jeu soit passé entre les mains de Keen Games a changé pas mal de choses. Et c’est là où les fans de la saga vont crier au scandale car en effet, Sacred 3 n’est plus le jeu que l’on a connu il y a quelques années. J’explique pourquoi.

test de sacred 3 sur Playstation 3Oubliez le côté RPG/Jeu de rôle, cet opus est devenu ni plus ni moins un Hack’n slash ou un Beat’en All. Au début, vous allez avoir le droit de choisir entre quatre classes classiques de personnages (contre six dans sacred 2), parmi lesquelles on retrouve Marak le guerrier Safiri, Vajra l’archer Khukuri, Claire le paladin Séraphin et Alithea la lancière Ancarienne. Pour commencer il n’y a aucune personnalisation des personnages possible alors que dans ce genre de titre on s’attend à devoir gérer des dizaines voire des centaines d’armures et accessoires. Qu’il s’agisse de votre équipement ou de vos armes, ceux-ci se débloquent et changent de niveau automatiquement au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu pour la simple raison qu’il n’y a pas le moindre loot dans toute l’aventure à part quelques pièces d’or à ramasser. C’est un comble dans un jeu pareil que les ennemis ne vous lâchent pas des armes légendaires ou des pièces d’armures rares… Mais vous pouvez tout de même gérer les différentes techniques de combat, les armes et les habiletés mises à votre disposition par le biais d’arbres des compétences. Enfin dans le cas présent je préfère parler de branches de compétence, qui s’améliorent grâce à l’argent récolté dans les niveaux, tant le choix donné est limité. Vous disposez aussi d’esprits d’armes qui vous donnent des bonus d’attaque ou de défense comme une augmentation de coups critiques ou encore des améliorations pour votre équipe entière. L’idée est bonne mais manque un peu de profondeur car les esprits évoluent tout seul sans savoir comment.

Oubliez aussi l’open world gigantesque qu’était Sacred 2. Certes ce troisième opus propose des environnements variés mais ce n’est pas un monde ouvert. Vous disposez juste une carte où vous pouvez sectionner une quinzaine de niveaux principaux accompagnés d’une vingtaine secondaires qui permettent de débloquer des objets pour votre inventaire comme des potions, des protections ou des sorts d’attaque. Fini les centaines de quêtes que pouvait avoir Sacred 2. Ici vous ne ferez qu’avancer, tuer, avancer, tuer le boss final et passer au niveau suivant. Tout cela est très répétitif et peut se finir très vite si un joueur de niveau plus élevé rentre dans votre partie car il peut se débarrasser de plusieurs mobs en en clin d’œil et tuer les boss en un coup. Alors un conseil : Jouez avec des joueurs de votre rang si vous voulez profiter du jeu. D’ailleurs le gros point positif du jeu est la possibilité de jouer à quatre en ligne ou à deux en réseaux local sur le même écran. Enfin une chose de bien que Keen Games à garder du précédent opus !

test de sacred 3 sur Playstation 3Au final le gameplay de ce troisième opus est un peu plus énergique que celui de Sacred 2 vu que vous n’avez pas une tonne de sorts à gérer à la manette. La jouabilité est simple : deux touches d’attaque, deux touches pour les compétences spéciales et le reste pour des actions comme réanimer les membres de son équipe ou achever les ennemis. Mais malheureusement, tout le reste à subit une certaine régression. C’est fort dommage…

Graphiquement à la bourre

Alors que le second opus de la franchise proposait une caméra 3D qui avait quelques petits défauts, Sacred 3 propose une vue de dessus à la Diablo qui change d’angle à certains moments. Pour ce qui est des graphismes du jeu, ceux-ci ne sont pas au niveau d’un titre actuel. Le titre pixellise un peu et soufre de baisses de framerate par moments. Malgré que le jeu ne soit pas open world, Sacred 3 dispose d’une bonne quinzaine d’environnements variés et de certains effets spéciaux et effets de lumière assez jolis. Je regrette juste qu’après nous avoir bombardés de cinématiques en images de synthèse pour la promotion du jeu, les cutscenes soient de simples illustrations en dessins (à part la vidéo d’introduction du jeu).

Une durée de vie qui peut être très courte comme très longue

test de sacred 3 sur Playstation 3Comme je le dis un peu plus haut dans ce test, il est possible de jouer à quatre joueurs en ligne. Vous pouvez rejoindre n’importe quelque partie ouverte mais si vous ne limitez pas l’accès à la vôtre, tout le monde pourra se joindre à vous quel que soit le niveau du joueur. Donc si vous êtes level 5 et qu’un joueur qui est level 50 (le maximum) vous accompagne, celui-ci va tellement faire le ménage autour de lui et éliminer les boss en un seul coup que vous allez finir le jeu en moins de deux heures, donc il n’y a aucun intérêt. Si vous faites le jeu avec d’autres joueurs qui ont un niveau sensiblement identique au votre, il vous faudra environ  5 heures pour finir le jeu une première fois en mode normal et en finissant level 20 environ. Le mode difficile à quatre étoiles demande un peu plus de level et se débloque seulement après avoir fini le jeu en trois étoiles. Donc en gros, comptez entre 15 et 20 heures pour avoir un premier personnage au niveau 50 avec toutes les améliorations et pour finir le jeu dans tous les modes de difficulté. Et vu que vous pouvez faire tout cela avec quatre personnages tous différents les uns des autres, la durée de vie du jeu peut exploser si vous êtes courageux.

Un jeu pas si mauvais mais ce n’est pas un Sacred

13

Autant ne pas y aller par quatre chemins : Sacred 3 n’est pas un digne successeur de la saga. Plus d’open world, plus de quêtes, plus de loot, pas de personnalisation, bref, le jeu a perdu tout ce qui a fait le succès des précédents opus pour se transformer en un Diablo  moins complet. Mais si on change le nom du jeu et qu’on ne l’associe pas à la création originale d’Ascaron Entertainment, le titre de Keen Games n’est pas si mauvais que ça. Il reste un bon défouloir pour jouer avec quatre en ligne et passer un bon moment avec ses potes. Il manque juste de profondeur et par moments l’humour du jeu du genre « Je vais me venger mais après être passé chez le poissonnier » est un peu trop lourd. Bref si vous vous attendiez à un nouveau opus de la saga Sacred, passez votre chemin sous peine d’être déçu. Si vous voulez un bon hack’n slash avec une durée de vie raisonnable et qui se joue à quatre en ligne, ce Sacred 3 peut vous plaire.

Les plus

Les moins

• Une bonne durée de vie
Un bon Hack’n Slash
Environnements variés
Jouable à 4 en ligne
Coop local à 2

• Pas une suite digne de Sacred
Plus open world
Pas de loot
Pas de personnalisation
Manque de profondeur
Humour un peu lourd

çekmeköy escort kartal escort mersin escort mersin escort rokettube anal porno altyazılı porno sex hikayeleri zenci porno kuşadası escort denizli escort bodrum escort