21 juillet 2019
Nintendo Switch Nos tests

Test de The Lost Child sur Nintendo Switch

Il n’est jamais trop tard mais je vous propose enfin le tout premier test de jeu Nintendo Switch sur le site ! Pour cette première review, vous retrouverez ci-dessous mon avis sur The Lost Child qui est sorti depuis vendredi dernier en Europe sur la console de Nintendo mais aussi sur Playstation 4 tandis que la version Playstation Vita restera exclusive au Japon. Il s’agit d’un dungeon crawler dans lequel vous allez devoir arpenter plusieurs labyrinthes parfois énormes et capturer des monstres qui vont vous aider dans votre tâche.

Hayato, profession : journaliste spécialiste de l’occulte

Dans ce jeu de NIS America développé par les studios japonais de Kadokawa Games, vous incarnez Hayato Ibuki, un journaliste spécialiste de l’occulte qui travaille pour le journal Lost. Son boss Sarutani lui a donné pour mission d’enquêter sur de mystérieux suicides qui ont eu lieu dans le métro de Tokyo. Alors que vous vous retrouvez sur les lieux des incidents à la station de Tochomae pour interroger les passants, une étrange force invisible vous pousse sur les rails du train qui arrive. Heureusement pour vous, une mystérieuse jeune fille vous aide avant de vous faire pulvériser façon Gantz. Avant de disparaître en coup de vent, cette dernière lui laisse une étrange mallette. De retour au journal, vous faites la connaissance d’une jeune fille pour le moins étrange qui prétend être un ange qui a une mission de la part de Dieu à vous confier. Dans un premier temps vous l’ignorez mais lorsque vous vous apercevez qu’elle n’apparaît pas sur vos photos, vous commencez à la prendre au sérieux et vos doutes s’envolent lorsque vous vous retrouvez face à un monstre qui vous menace. C’est à ce moment que Lua vous demande d’ouvrir votre mallette qui contient le Gangour, une sorte de pistolet démon qui vous permet de combattre et capturer des Astrals. Dès lors, vous allez enchaîner les donjons et partir à la chasse aux Astrals qui vont vous aider à remplir votre mission. Je vais être direct avec vous : Le jeu manque énormément de rythme puisque l’on passe des heures à tourner en rond dans les donjons au point où que l’on oublie très vite l’histoire. Vous pourrez découvrir le début du jeu dans la vidéo présente ci-dessous.

Le quartier de Shinjuku est votre base

Mais avant de vous lancer dans une exploration, il vaut mieux aller faire un tour en ville dans les divers lieux où vous pouvez vous rendre. Les locaux du magazine Lost vous servent de QG. Vous y retrouvez votre bureau où vous pouvez gérer et stocker tous vos items. C’est aussi ici que vous pouvez voir les enquêtes occultes que vous avez en cours. Le quartier de Shinjuku dispose aussi d’une boutique de vieux livres assez spéciale tenue par Leon qui l’est tout autant. Ce dernier vous propose tout un tas d’items à la vente mais rachète surtout tous ceux que vous avez à revendre et vous offre même une carte de fidélité où vous pouvez accumuler des tampons échangeables contre certains items plus ou moins rares. Chez Pandemonium Camera, Banba vous permet d’identifier les items inconnus que vous ramassez mais aussi de les fusionner pour en améliorer les caractéristiques. Au Maka SPA, vous pouvez faire trempette dans un onsen ce qui vous donne des effets supplémentaires lors de votre prochaine exploration comme ce qui permet entre autres de gagner plus d’XP, de karma et j’en passe. Pour finir, vous avez Chodenji, un endroit très spécial qui ressemble à un temple où vous attend un prêtre cybernétique enfermé dans un vieil écran cathodique. Mais ce dernier est très utile puisque qu’il vous propose de faire évoluer (EVILve) vos Astrals dans leur version supérieure pour les rendre plus puissants à condition que vous ayez l’argent et les items nécessaires qui ne courent pas les rues. Il est aussi capable de transférer une capacité d’un Astral à un autre ce qui permet de créer des compagnons qui peuvent être assez puissants. Mais dans tous les cas, vous allez avoir besoin d’argent et le seul moyen d’en avoir est d’explorer les donjons et faire un maximum de victimes pour gagner des items spécialement faits pour la revente.

Test The Lost Child Nintendo Switch 001
Test The Lost Child Nintendo Switch 002
Test The Lost Child Nintendo Switch 003
Test The Lost Child Nintendo Switch 004
Test The Lost Child Nintendo Switch 005
Test The Lost Child Nintendo Switch 006

Combattez et capturez des Astrals dans des labyrinthes

Qui dit dungeon crawler dit labyrinthes plus ou moins grand à explorer pour avancer dans le jeu. Ces derniers sont tous conçus sur plusieurs niveaux et des centaines d’ennemis, des casse-têtes et de nombreux pièges vous y attendent. Une fois que vous vous êtes préparé à Shinjuku, vous devez sélectionner les Astrals qui vont vous accompagner. Lorsque vous entrez dans un donjon, vous êtes limité dans le nombre que vous utilisez puisque trois peuvent être dans votre équipe principale aux côtés d’Hayato et Lua et six autres sont en remplacement. En exploration ou en combat vous pouvez switcher entre tous comme bon vous semble si certains sont sur le point de rendre l’âme. Mais si vous piochez dans votre énorme réserve, cela vous demandera une barre de votre batterie d’Ether qui en a une dizaine. Plus de batterie, plus de changements possibles avec un potentiel Game Over en prime.

Tout au long du jeu vous affrontez et collectionnez un peu plus d’une centaine d’Astrals dans des batailles au tour par tour. Il existe trois types d’Astrals différents : Les Démons, les Anges déchus et les anges et chacun a un élément qui lui est propre avec l’eau, le feu, le bois, le vent et la foudre. Pour capturer tout ce beau monde vous devez utiliser votre Gangour qui dispose de plusieurs types de munitions déblocables petit à petit. Mais vous devez aussi gérer une jauge de Burst qui est utilisée à chaque capture. Pas de Burst pas de capture et si la jauge va au-delà de la limite maximale et que vous ne l’utilisez pas, elle revient à zéro au combat suivant. Une fois vos nouveaux Astrals en poche, vous devez les purifier avec les trois types de karma que vous récoltez à chaque match. Les boss sont aussi capturables mais pour les purifier il vous faut un item spécial en prime et si un Astral meure, il faut le purifier à nouveau. Mais avant d’avoir vos compagnons au niveau max, il vous faut faire un sacré paquet d’heures d’exploration dans les donjons pour récolter le plus de karma possible. En combat, Hayato et Lua peuvent attaquer avec les nombreuses armes que vous allez récupérer tandis que vos Astral vous faire parler leurs compétences. On reste dans du RPG au tour à tour classique mais il y a quelques éléments nouveaux comme la jauge d’hostilité. Elle concerne vos personnages et elle est représentée sous la forme d’un œil plus ou moins ouvert et de couleur changeante. Plus celui de l’un de vos persos sera ouvert et rouge, plus les ennemis en face de vous vont s’attaquer à lui.

Avant d’avoir une collection d’Astral bien remplie, il faut passer un sacré paquet d’heures à fouiller tous les recoins des donjons qui peuvent parfois être énormes voir gigantesques comme celui de R’lyeh Road qui fait 99 niveaux. Ce donjon spécial interdit les retours à la base, les Astrals qui meurent passent au statut chaotic et ne peuvent être purifiés de manière standard et des boss se baladent un peu partout. Bref, un véritable challenge ! Pour les autres c’est un peu plus simple même si par moments il faut faire preuve de jugeote et surtout de bien regarder le plan général du niveau où vous vous trouvez. En gros il faut explorer la moindre case de chaque donjon pour ne rien rater car des fois on se retrouve bloqué pour un rien ce qui m’est arrivé à plusieurs reprises. Il faut aussi bien lire certains messages inscrits qui aident beaucoup dans la progression mais c’est à ce moment que ceux qui ne parlent pas anglais vont se retrouver complètement perdus malheureusement. Mais même en maîtrisant la langue de Shakespeare, il y a de fortes chances que vous vous perdiez quand même et tourniez en rond plus d’une fois.

La gestion des items est importante car il arrive que parfois l’inventaire se remplisse très vite en pleine exploration d’un donjon. Du coup, il vous est impossible d’ouvrir certains coffres présents sur la map mais ce n’est pas grave sachant que vous pouvez revenir plus tard pour en récupérer le contenu. Mais si vous tombez sur un coffre doré après un combat avec un inventaire plein, vous perdrez peut-être des objets importants dont certains servent à faire évoluer vos Astrals (je sais de quoi je parle). C’est pour cela qu’il est préférable de vendre tout ce qui est inutile ou de ranger dans votre bureau ce que vous souhaitez garder pour éviter des aller-retours inutiles qui prennent pas mal de temps.

On reste dans un dungeon crawler niveau graphismes

The Lost Child reprend le style pur et dur du dungeon crawler donc question graphismes, le jeu ne casse pas trois pattes à un canard. Pour les donjons/labyrinthes, on reste dans un style 3D extrêmement épuré et simple au point que de jeu tournerait sans problème sur une Playstation 2 par exemple. Mais c’est comme ça depuis un certain temps maintenant et je me souviens que j’ai fait la même réfection la dernière fois que joué à un dungeon crawler et c’était sur Playstation Vita. Je ne pense pas que les graphismes soient la priorité des développeurs sur ce genre de jeu mais en revanche en ce qui concerne le chara design rien à reprocher. Les personnages à forme humaine sont bien faits tout comme les Astrals qu’ils soient Démons et Anges déchus ou non. Ils ont tous un style bien particulier et varié comme vous pourrez le voir dans les captures d’écran présentes dans ce test. Après je joue à la Nintendo Switch sur l’écran de la console et non sur la télévision donc le style peut passer. Mais si vous achetez le jeu sur Playstation 4 et que vous comptez y jouer sur un 50 pouces, je ne sais pas ce que ça va donner… Dommage que le jeu ne soit pas sorti sur la Playstation Vita en Europe, sur petit écran ça aurait été mieux je pense.

Test The Lost Child Nintendo Switch 012
Test The Lost Child Nintendo Switch 011
Test The Lost Child Nintendo Switch 010
Test The Lost Child Nintendo Switch 009
Test The Lost Child Nintendo Switch 008
Test The Lost Child Nintendo Switch 007

Laisser un commentaire

error: Notre contenu est protégé contre la copie

Mersin escort

Eskişehir escort

Eskişehir model escort

Bayan escort

Adana Aladağ escort

Adana escort

Mersin Rus escort bayan

Mersin bayan escort

Escort bayan

Escort bayan Eskişehir

Eskişehir günyüzü escort

Mersin escort modeller

Mersin inönü escort

Kayseri escort

eskişehir escort

themenulled.xyz

adana escort alara özdemir

adana escort gönül

adana escort olgun

kanal d canlı
escort99.com