mp3 indir - Escort Paris - Sex Videos

Multi-plateforme Nos tests

Test de Valkyria Revolution sur Playstation 4 Pro

Disponible depuis le mois de Janvier dernier au Japon, c’est cette semaine que sort Valkyria Revolution en Europe sur Playstation 4 mais aussi sur Xbox One. Et oui, chez nous les possesseurs de Playstation Vita ne pourront pas profiter de ce nouvel opus de la franchise de Sega et devront passer par la casse import. Pourquoi ce volet de la saga ne s’appelle par ne s’appelle pas Valkyria Chronicles IV ? Tout simplement parce que les développeurs japonais de Media.Vision nous proposent un spin-off comme vous allez le voir dans ce test.

Cette review de Valkyria Revolution a été réalisée sur une Playstation 4 Pro.

Bienvenue en Europa en pleine révolution azure

L’histoire de ce volet se situe dans une ligne temporelle alternative à la saga et qui est inspirée par l’ère industrielle européenne. Comme va vous le raconter le professeur Richelle Laudrup tout au long du jeu, Valkyria Revolution se déroule en Europa durant un conflit qui oppose Jutland au puissant empire de Ruzi. Suite à la découverte de la Ragnite et à son association à l’alchimie, le continent est devenu prospère grâce à cette nouvelle source d’énergie et tout ce qu’elle a pu apporter au peuple. Mais avec la demande grandissante pour le minerai azure, plusieurs conflits ont éclaté avec des pays qui ont cherché à agrandir leur frontière par la force afin d’en obtenir encore plus.

C’est dans ce contexte que vous suivez les Vanargand, une unité spéciale anti Valkyria dirigée par Amleth Grønkjær (qui en japonais pourrait se prononcer omelette grecque avec l’accent) et dont chaque membre à une affinité particulière avec la Ragnite. Ils sont tous équipés d’armes plus évoluées que celles des troupes de base et ont surtout la capacité de lancer des sorts élémentaires. Mais aucun ne se doute que leur leader Amleth fait aussi partie d’un autre groupe que l’on appellera plus tard les cinq traitres. Qui sont ces membres et quel est leur but dans tout cela ? Et bien ce sera à vous de le découvrir car ce serait bête de vous spoiler l’histoire du jeu !

Un gameplay totalement différent de la saga Valkyria Chronicles

Comme le jeu ne porte pas le nom de Valkyria Chronicles IV et qu’il s’agit d’un spin-off, le gameplay de Valkyria Revolution est totalement différent de ce que nous avons pu voir dans les trois premiers opus de la saga. Oubliez le côté tactique des jeux précédents avec le système au tour par tour qui ne laissait aucune chance si vous ne faisiez pas preuve d’un minimum de stratégie. Ce spin-off change tout ce que vous connaissiez pour un système de combat en temp réel bien plus dynamique qui risque fortement de déplaire aux habitués de la saga qui vont crier au scandale.

Avant de partir au front, vous devez vous préparer à la façon d’un Dynasty Warrior et pour commencer, vous devez choisir votre mission. Celle-ci peut être principale et suivre l’histoire du jeu ou bien secondaire et répétable. Dans les deux cas, le jeu en propose plusieurs types. Vous avez celles où vous devez éliminer tout ce qui bouge, celles où il faut capturer des camps ou défendre le vôtre, ou encore celles où vous avez un temp limité pour désamorcer des bombes. Toutes ces missions disposent d’objectifs principaux et secondaires qu’il faut tenter de remplir afin d’obtenir la meilleure note possible à la fin de chacune. Après le briefing, vous devez choisir les membres de l’équipe qui participeront à la mission sachant que chacun à sa propre classe avec une arme unique mais aussi ses avantages et ses inconvénients et bien-sûr son propre gamaplay. Vous pourrez définir une tactique à appliquer sur le terrain en choisissant pour chaque personnage ses priorités d’action lorsqu’il est contrôlé par l’IA. De la sorte, ils pourront attaquer, défendre ou soutenir. Vous pourrez aussi choisir la palette d’action de chacun en définissant leurs pouvoir et leurs armes. Une fois vos réglages finis, vous pouvez partir en mission.

Une fois que vous êtes sur le terrain, vous avez juste à attendre que votre jauge d’action se remplisse afin d’enchainer des combos avec votre arme principale. Fini le temps où vous deviez patienter votre tour tout en faisant en sorte de rester à couvert derrière un mur pour éviter de vous faire canarder par l’ennemi. Désormais vous avez des armes tranchantes faites pour le corps à corps afin de foncer dans le tas et les armes à feux sont devenues secondaires. Durant le laps de temps où la jauge action se remplie, il vous est possible de bouger, courir, faire des roulades et de vous mettre en garde donc c’est aussi fini le temps où l’ennemi vous touchait quasi à coup sûr avec ses attaques. Du coup, le nombre d’adversaires a considérablement augmenté et vous vous retrouvez régulièrement en face de groupes de quatre ou cinq voir une bonne douzaine par moments. Avec des tanks sur pattes en prime, c’est un peu plus délicat pour passer à travers les balles qui fusent de partout. Mais une fois remplie, la jauge action vous donne aussi accès à votre palette qui vous permet de lancer des sorts élémentaires ou d’utiliser votre arme secondaire et là les dégâts peuvent pleuvoir.

Test Valkyria Revolution 001
Test Valkyria Revolution 002
Test Valkyria Revolution 003
Test Valkyria Revolution 004
Test Valkyria Revolution 005
Test Valkyria Revolution 006

 

Mais à chaque fois que vous faites appel à une action de la palette, le jeu se met littéralement en pause. Certes ça facilite les choses et ça vous laisse le temps de choisir ce que vous voulez faire mais ça casse énormément le rythme des combats. Il aurait été préférable d’avoir des touches de raccourci afin d’exécuter les actions durant les affrontements comme à la Kingdom Hearts par exemple. Il faut savoir aussi que plus vous avancez dans le combat, plus votre jauge d’action se rempli vite au point d’enchainer les combos sans se soucier de cette dernière. Et bien pour la palette c’est pareil ! Pour vous expliquer simplement : Imaginez que vous avez 30 grenades dans votre inventaire (ce qui est impossible) et un boss en face de vous. Et bien vous avez la possibilité de quasi figer le jeu et lancer vos 30 projectiles d’affilé sans laisser le temps à l’ennemi de se déplacer d’un mètre ou de vous tirer dessus. Il en est de même avec les armes secondaires et les sorts. Heureusement que l’on dispose d’une barre de RP qui limite nos pouvoirs ainsi que des munitions en quantité très limitées sinon ça aurait été n’importe quoi. Mais du coup, on passe son temps à faire des combos à la chaine avec notre arme principale lorsque l’on a plus de munitions.

Durant les combats, il vous est possible à tout moment de switcher entre les personnages de votre groupe mais vous pouvez aussi leur donner des ordres précis comme viser certains ennemis avec des armes ou sorts spécifiques. Vous pouvez aussi leur donner des consignes générales comme attaquer, défendre, soutenir ou tout simplement leur laisser le choix de leurs actions. Vous disposez aussi d’un système de couverture qui vous permet de regagner des HP, d’encaisser moins de dégâts mais surtout de prendre les ennemis par surprise. Car les émotions ont leur importance dans le gameplay. L’utilisation d’armes secondaires sur les ennemis peut leur faire ressentir la panique qui va leur faire faire n’importe quoi ou la surprise qui va les immobiliser les laissant sans défense quelques secondes. Si en plus vous éliminez l’un de leurs chefs, ils ne sauront plus quoi faire et vous aurez juste à en terminer avec eux. Vous pourrez aussi leur inspirer de la peur et de la confusion deux réactions qui les immobiliseront.

Annoncé avant la sortie du jeu, le jeu propose aussi le système de mort permanente. Si au court d’un affrontement l’un de vos personnages tombe au combat alors que vous n’avez pas pris le temps de le réanimer, celui-ci disparaitra définitivement tout simplement. Mais je vous rassure, les développeurs n’ont pas non plus poussé leur idée au point de mettre une sauvegarde automatique à la mort d’un de vos personnages et il vous est possible de recommencer la mission afin d’éviter la perte d’un membre de son équipe. En revanche, certains personnages comme Amleth ne peuvent pas mourir. Mais il faut se méfier tout de même car le jeu dispose aussi d’un cycle jour/nuit sur certaines missions et il faut savoir que dès la tombée de la nuit, la valkyrie se pointe. A ce moment, soit il faut soit finir sa mission à la vitesse de l’éclair si c’est possible ou bien abandonner tout simplement. La raison est simple : La valkyrie est immortelle. Autre petit reproche que je peux faire au gameplay, c’est qu’au lieu d’appuyer sur le joystick de gauche pour courir, il faut maintenir rond. Du coup, lorsque vous avez le pouce sur la touche, vous ne pouvez pas diriger l’angle de caméra ce qui très énervant pour la maniabilité du personnage. Ça l’est encore plus lorsque vous avez une mission chronométrée dans laquelle il est préférable de courir pour gagner un maximum de temps possible.

Faites évoluer tous vos personnages

Entre chaque affrontement, il vous est possible de vous balader dans les rues de la cité d’Elsinore. Dans les différentes échoppes de la ville, vous pouvez vous procurer divers matériaux qui vous permetent de confectionner de nouveaux éléments de tenue pour Amleth Grønkjær et seulement lui. Malheureusement, le personnage garde la même apparence tout au long du jeu malgré les divers items récupérés chez Tomasson’s Workshop. Chez Sabancci & Co., il vous est possible de modifier votre palette d’action en choisissant les armes secondaires et les sorts de chaque personnage. Chacun des Vanargand dispose d’un arbre de compétence à améliorer. En plus de vous conférer de nouveaux pouvoirs une fois équipées, les différentes pierres de Ragnite que vous gagnez en combat permettent aussi d’améliorer cet arbre. Plus elles sont puissantes, moins vous devez en utiliser dans la progression de chaque élément. L’amélioration de l’arbre permet entre autres d’augmenter la puissance les attaques qu’elles soient magiques ou non, d’avoir plus de RP ou encore d’améliorer vos rangs élémentaires afin d’utiliser des sorts plus puissants. Vous avez plus de dix personnages en tout donc je vous laisse imaginer le nombre de Ragnite nécessaires pour tous les arbres. Pour finir, la branche recherche et développement de Sabancci & Co vous propose régulièrement des versions améliorées des nombreuses armes qui vous sont proposées. Dans ce cas, ce sont des crédits qui vous sont demandés pour chaque nouvelle version.

Test Valkyria Revolution 007
Test Valkyria Revolution 008
Test Valkyria Revolution 009
Test Valkyria Revolution 010
Test Valkyria Revolution 011
Test Valkyria Revolution 012

Un tableau à la gouache avec du Yasunori Mitsuda en fond

Pour ce Valkyria Revolution, les développeurs ont utilisé un moteur graphique appelé gouache qui donne un effet peinture sur toile au jeu. En gros, nous avons des graphismes en Cel-Shading avec des textures peintes au pinceau et avec un filtre par-dessus qui rappelle la toile d’un tableau. C’est assez joli en général mais je dois dire qu’au final je préférais le style graphique des premiers opus avec le Canvas Engine de Sega. Le chara design du jeu est soigné pour ce qui est des personnages principaux mais les autres n’ont pas subi le même traitement et ça se voit lors des nombreuses cinématiques. Pour le level design, on revient souvent dans les mêmes zones et le jeu manque de richesse au niveau diversité. Le titre subit de petites baisses de framerate assez régulièrement et vu que le jeu est sorti depuis plus de 6 mois au Japon, je ne pense pas qu’on ait le droit à une mise à jour pour régler ça. Avec un visuel relativement simple, le framerate devrait être impeccable sur une Playstation 4 Pro surtout que le titre est optimisé pour la console.

Pour la partie sonore, les musiques composées par Yasunori Mitsuda, qui a déjà travaillé sur les bandes originales de jeux comme Chrono Trigger, Xenogears, Tobal ou Soul Sacrifice, sont belles et la voix de la chanteuse Sarah Àlainn est juste magnifique. Heureusement pour nous que Sega nous propose les voix japonaises d’origine car le doublage anglais est mauvais comme d’habitude pour ce genre de jeu. Mais une fois de plus, encore et toujours, nous avons un jeu sans traduction française ce qui va encore repousser ceux qui sont allergiques à la langue de Shakespeare. Certes il y a des milliers de lignes à traduire mais ce genre de jeu doit absolument-être en français.

Des dizaines d’heures de jeu et surtout de dialogues

En difficulté normale, il m’a fallu un peu plus de 35 heures pour arriver à bout de la dizaine de chapitres ce qui est convenable pour un jeu uniquement jouable en solo. Mais dans ces dizaines d’heures de jeu, il faut tout de même signaler qu’il y a bien trop de phases de dialogues. Certaines conversations entre les personnages peuvent durer une vingtaine de minutes voir plus encore et ça arrive à de nombreuses reprises. Ceux qui ne comprennent pas l’anglais risquent de zapper tout ça et de passer à côté de l’histoire… Si vous avez pour objectif d’améliorer chaque personnage du jeu en remplissant leur arbre de compétence, alors dans ce cas le nombre d’heures s’envole très rapidement car au bout de 35, je n’ai même pas fini d’améliorer un quatrième personnage. Il faut énormément de Ragnite donc il faut faire encore et encore pas mal de missions secondaires pour en récupérer ou pour gagner de l’argent afin d’en acheter.

Test Valkyria Revolution 018
Test Valkyria Revolution 017
Test Valkyria Revolution 016
Test Valkyria Revolution 015
Test Valkyria Revolution 014
Test Valkyria Revolution 013

Nous avons bien un spin off qui risque de ne pas plaire à tout le monde

Le jeu est tellement différent par rapport aux trois autres opus de la franchise que nous avons bien là un spin-off, ça ne fait aucun doute. Ça ne dérangera pas ceux qui vont découvrir la saga avec ce volet mais ça risque d’être une autre paire de manches pour les fans qui ont fait les jeux sur Playstation 3 et PSP depuis 2008 et qui attendaient le titre avec impatience. Le nouveau monde, l’histoire et les nouveaux personnages devraient passer mais les nouvelles mécaniques de jeu et le système de tour par tour abandonné c’est autre chose. Dans l’ensemble, Valkyria Revolution reste assez bon mais le nouveau système de combat est perfectible. Lui qui se veut plus dynamique et rythmé avec sa jauge action et ses combos ne l’est plus trop lorsque l’on fait appel aux armes secondaires et aux sorts de la palette qui peuvent figer l’action pendant plusieurs secondes. On peut aussi reprocher au titre ses phases de dialogues interminables et non traduites en français et ses petites baisses de framerate fréquentes. Avec ce spin-off, Media.Vision a voulu essayé quelque chose de nouveau mais ce n’est pas réussi à 100% surtout à cause du gameplay ce qui est fort dommage !

çekmeköy escort kartal escort mersin escort mersin escort rokettube anal porno altyazılı porno sex hikayeleri zenci porno kuşadası escort denizli escort bodrum escort