20 mars 2019
Nos tests Yakuza

Test de Yakuza Kiwami sur Playstation 4 Pro

Disponible dans quelques jours en exclusivité sur Playstation 4 plus d’un an après la sortie japonaise, Yakuza Kiwami est le remake du tout premier opus de la saga qui a vu le jour sur Playstation 2 il y a plus de douze ans maintenant. Lorsque je dis remake, ne vous attendez pas au titre d’origine avec juste une résolution supérieure et un meilleur framerate. Non, ce Yakuza Kiwami est bien au-dessus de ça puisqu’il a été entièrement refait de A à Z avec le même moteur utilisé pour Yakuza 0.

Alors que vaut cette nouvelle version du jeu ? Et bien vous pourrez retrouver ci-dessous mon avis dans ce test réalisé sur la version Pro de la Playstation 4.

Un petit tour dans le passé, là où tout a commencé

Yakuza Kiwami est l’occasion pour les joueurs de (re)découvrir les origines de la saga et ce qui s’est passé juste après les évènements de Yakuza 0 sorti il y a quelques mois. Cette nouvelle version du jeu propose d’ailleurs quelques cinématiques supplémentaires qui font le lien avec ce dernier. L’histoire de Yakuza Kiwami débute en 1995 alors que Kazuma Kiryu grimpe les échelons de la famille Dojima du clan Tojo. Tout va bien pour lui et ses amis Nishiki et Yumi jusqu’au jour où cette dernière les appelle complètement terrorifiée. Nishiki part immédiatement à son secours et devance Kiryu. Lorsque ce dernier arrive sur les lieux, il découvre Nishiki arme à la main à côté du corps criblé de balles et sans vie de Sohei Dojima, chef de famille Dojima, qui a abusé de Yumi. Ayant conscience de ce qu’il l’attend, Kiryu décide tout de même de porter le chapeau et demande à ses deux amis de prendre la fuite. Après une rapide enquête des services de police et de Mako Date qui ne croit pas un mot de son histoire, le Dragon de Dojima est incarcéré 10 longues années en prison. A sa sortie il se retrouve exclu du clan Tojo mais vivant et Yumi qui souffre d’amnésie a disparue. De son côté, Nishiki a décidé de mettre la main sur le clan Tojo en fondant sa propre famille alors que son président Masaru Sera vient de se faire assassiner et que Futo Shimano cherche lui aussi à prendre les rennes. Kiryu débarque à Kamurocho dans ce contexte compliqué sans savoir que d’autres événements inattendus l’attendent.

Fracassez du yakuza dans les rues de Kamurocho

Comme dans tous les opus qui se respectent, vous allez passer la plupart de votre temps à déambuler dans les rues de Kamurocho à fracasser du yakuza, du biker et plein d’autres sortes de petites frappes qui pullulent dans le quartier chaud de Tokyo. Pour faire face à tout ce beau monde, Kiryu dispose de quatre styles de combat bien différents. Le mode Beast est lent mais permet en revanche des exploits surhumains et de soulever des charges très lourdes comme des motos pour en faire de véritables armes de destruction. Le mode Rush est lui bien plus rapide et permet de donner un nombre de coup impressionnant à la minute mais ne permet pas de faire des prises ou d’avoir une arme dans les mains. Le mode Brawler est un équilibre entre le Rush et Beast et pour finir, le mode Dragon semble lui mixer le tout. Il est possible de changer à tout moment de style en cours de combat afin de s’adapter au type d’ennemis que vous avez en face de vous et faire un maximum de dégâts.

En enchainement plusieurs combos d’affilée, vous faites grimper la Heat Gauge qui une fois à un certain niveau permet de faire des attaques dévastatrices avec une simple pression de la touche triangle. Si à ce moment vous avez un objet quelconque dans la main, Kiryu saura parfaitement l’utiliser pour faire un maximum de dégâts. Car oui, si vous battre avec vos points et vos pieds ne vous amuse pas, il vous est possible de ramasser tout ce qui vous tombe sous la main pour en faire une véritable arme. Batte de baseball, cône de signalisation, bouilloire, plaque de cuisine, poubelle, boulle de bowling, tout est bon pour éliminer l’ennemi. La quantité et la variété d’objets est assez conséquente mais tout ce que vous ramassez en combat ne peut pas être conservé. En revanche, il est possible de dépenser quelques milliers de Yens chez certains marchants pour obtenir des items qui resteront dans votre inventaire. Dans les deux cas, ils ont une durée de vie très courte mais il est possible de réparer ceux que vous concervez. Comme dans la plupart des opus de la saga, les armes à feu sont présentes mais rarement utilisées. On à tendance à en faire usage lorsque l’ennemi nous tire dessus.

Pour que les quatre styles de combat soient encore plus efficaces, vous devez compléter quatre sphèriers grâce aux milliers de points d’expérience que vous débloquez en combat. Les sphèriers Soul, Tech, et Body vont vous permettent d’améliorer considérablement les caractéristiques de Kazuma. Non seulement vous augmentez sa barre de vie et sa gauge Heat mais en plus vous débloquerez de nouveaux coups et enchainements. C’est pour cela qu’il est impératif de combattre un maximum d’ennemis afin de compléter ces trois sphèriers. Pour le quatrième c’est un peu plus compliqué. Celui-ci est lié au style de combat Dragon et ne se complète pas avec des points d’expérience mais en remplissant certains challenges. Dans de remake, vous croisez à plusieurs reprises Goro Majima alors que vous vous baladez tranquillement dans Kamurocho. Toujours aussi fêlé du bocal, il peut surgir à tout moment et vous poursuivre pour vous défier en combat. Si vous remportez le duel, vous changez de rang « Majima Everywhere » et vous débloquez une nouvelle compétence. Vous avez aussi le maître Komaki qui vous apprend une ou deux choses à condition de respecter ses consignes.

En plus des points d’expérience, vous pouvez aussi débloquer des points de compétence. Ils sont échangeables chez Bob Utsunomiya et permettent d’obtenir de nouveaux items à équiper mais aussi de nouvelles compétences. Les CP se débloquent en remplissant divers objectifs qui vous sont donnés comme éliminer un certain nombre d’ennemis, manger tout ce qu’il y a sur la carte d’un restaurant, finir des quêtes secondaires, etc, etc…

Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 002
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 007
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 006
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 005
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 004
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 003

Le jeu sorti il y a 12 ans avec des graphismes d’aujourd’hui

Oubliez les remakes qui ne se résument à des améliorations de résolution et de framerate. Ce Yakuza Kiwami est un titre refait de A à Z avec le même moteur graphique utilisé pour Yakuza 0. Au final, nous avons un jeu qui tourne en 1080p 60Fps sans la moindre petite baisse de framerate et sans gros soucis. Le charadesign est toujours autant soigné et pour moi ce jeu, comme ses prédécesseurs, fait partie des titres qui proposent les plus beaux visages à l’heure actuelle et les plus belles expressions faciales. Le quartier de Kamurocho est toujours aussi vivant même si dans la réalité il y aurait vingt fois plus de monde dans les rues. Pour ce qui est de la version Playstation 4 Pro, j’ai des doutes sur le fait que ce Yakuza Kiwami soit optimisé et je pense qu’il tourne en 1080p 60Fps. Il me semble que le premier de la saga à profiter de la puissance supplémentaire de la console soit Yakuza 6.

La seule petite chose que je reproche au jeu reste le clipping sur le visage des PNJ que l’on croise dans la rue. A trois mètres de vous, ils ont le même visage que sur Playstation 2 et s’affinent progressivement lorsque vous vous en rapprochez. Il y a aussi les courts temps de chargement lorsque vous rentrez dans un commerce et les caméras fixes à certains moments mais c’est la dernière fois que nous y avons le droit puisque tout cela a déjà été supprimé dans Yakuza 6.

Pour la partie son du jeu, les doublages japonais sont toujours aussi bons et en plus de cela, les acteurs d’origine ont été rappelés pour réenregistrer tous les dialogues du jeu. Heureusement que Sega n’a pas eu l’idée de reprendre le doublage américain d’origine même si à l’époque ils avaient fait appel à Mark Hamill et Michael Madsen entre autres.

Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 008
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 013
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 012
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 011
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 010
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 009

Une durée de vie digne de la franchise avec des tonnes de choses à faire

En plus de suivre l’histoire et de monter le niveau de votre personnage, vous avez une fois de plus des tonnes de choses à faire comme tout bon opus de la série qui se respecte. Pour commencer, des dizaines de quêtes secondaires vous attendent et vous proposent des histoires un peu plus légères que le scénario principal. Bon, vous empêchez tout de même un ou deux suicides mais sinon en général elles se résument à venir en aide à des PNJ et de trouver des personnes ou certains objets.

A côté de cela, vous avez des dizaines d’activités à faire avec des tonnes de mini jeux. Billard, poker, blackjack, karaoké, majong, arènes de combats, le choix est large et pour l’occasion, les développeurs en ont rajouté pas mal de nouvelles comme les courses poket circuit ou le jeu d’arcade MesuKing: Battle Bug Beauties dans lequel des demoiselles aux formes généreuses s’affrontent en tenues d’insectes (c’est spécial mais bien marrant). D’ailleurs pour ce jeu vous devez explorer la ville afin de trouver des cartes de combattantes plus puissantes et remporter des parties de pierre-papier-ciseaux. Des clés de casiers sont aussi à trouver pour débloquer des items mais vous pourrez retrouver tout ça plus facilement en achetant des radars spécifiques chez Bob Utsunomiya.

Bref, actuellement j’ai fini le jeu et ses treize chapitres une première fois en un peu plus de 20 heures en difficulté normale. Mais je suis loin d’avoir tout fini puisque je ne suis même pas à 35% de tout ce qu’il y a à faire. Yakuza Kiwami est un titre sur lequel vous pouvez passer au minimum 50 heures de jeu surtout si vous augmentez la difficulté et si vous compter le faire à 100%.

A posséder absolument pour tout fan de la saga mais aussi pour les autres

Etant fan de la série de Sega, je ne suis peut-être pas assez objectif dans ce test. Mais j’estime que nous avons là un remake de qualité du tout premier opus de la franchise refait de A à Z qui est limite un nouveau jeu tellement il y a de nouvelles choses ajoutées. Certes on visite encore et toujours Kamurocho qui fait toujours la même taille et qui ne change pas des masses mais l’histoire est tellement bonne (surtout si vous aimez cet univers) que l’on prend tout de même du plaisir à arpenter les rues du quartier. Et puis il y a tellement de choses à faire dans un Yakuza qu’il est impossible de se lasser de quoi que ce soit. Si vous en avez marre de taper sur les gens, vous avez des dizaines d’activités à faire. Il y a fort à parier que pas mal d’entre vous ont découvert cette licence sur Playstation 3 voir Playstation 4. Comme la compilation Yakuza 1 & 2 HD n’est jamais sortie chez nous sur PS3, ce Yakuza Kiwami est l’occasion de découvrir le tout premier opus de la saga ou tout simplement de se faire une bonne grosse piqure de rappel car en 12 ans on en oublie des choses. Et puis le jeu coûte déjà moins de 30€ sur le net alors qu’il n’est pas sorti ce qui est vraiment donné pour un titre comme celui-ci ! Par contre est ce que d’autres volets de la franchise, comme le second par exemple, auront le droit au même traitement dans le futur ? Moi je pense que ce ne serait pas mal surtout lorsque le voit le boulot fait par les développeurs avec ce Kiwami. En tout cas, maintenant il ne reste plus qu’à attendre le Yakuza 6 annoncé la semaine dernière pour le mois de Mars prochain et de voir ce que va donner la suite de la franchise.

Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 019
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 018
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 017
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 016
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 015
Test Yakuza Kiwami Playstation 4 Pro 014

Laisser un commentaire