19 avril 2019
test dust an elysian tail
Xbox 360

Test Dust An Elysian Tail sur Xbox 360 (XBLA)

test dust an elysian tailSorti le 15 aout 2012 sur le Xbox Live Arcade, Dust an Elysian Tail est un beat-them-all/RPG  en 2 dimensions développé par Humble Hearts et publié par Microsoft. Il est disponible contre la somme de 1200 points Microsoft (environ 15€). Si vous voulez savoir ce que l’on a pensé de ce titre du Summer of Arcade 2012, ça se passe dans la suite.

Qui est Dust ?

Dust c’est vous, mais vous, vous ne savez pas qui vous êtes. C’est ainsi que débute le jeu, votre personnage est amnésique et a presque tout oublié, à commencer par son propre nom. Une épée enchantée va le guider vers la vérité concernant sa personnalité par le biais de quêtes diverses avec, comme toile de fond, l’extinction d’une civilisation autrefois majestueuse.

Pour retrouver la mémoire et aider ce peuple au bord du gouffre, vous serez aidé par l’épée mais aussi par Fidget, une sorte de renard femelle volant, qui n’a pas vraiment sa langue dans la poche…

Le jeu se présente comme un beat-them-all classique avec des tas d’ennemis à exploser sans ménagement. Les commandes sont elles aussi classiques, différents types de coups, sauts, coups secondaires et enchainements des différentes possibilités pour réaliser des combos.

test dust an elysian tailTrès vite, le jeu prend une dimension RPG et il est possible de gérer l’évolution du personnage (et de Fidget) par le biais des habituels points d’XP que l’on cumule en écrabouillant les ennemis qui se dressent sur votre chemin. Une fois un certain nombre d’XP atteint, vous débloquez une pierre de compétence à utiliser dans l’une des 4 options disponibles (santé maxi/attaque/défense/fidget). Il est effectivemment possible « d’upgrader » votre « animal de compagnie » pour des combinaisons dévastatrices !

Comme souvent dans ces jeux là, on prend plaisir à affronter de plus en plus d’ennemis au fur et à mesure que le personnage se renforce.

RPG dans l’âme

test dust an elysian tailSi votre épée légendaire et parlante n’est pas modifiable, c’est bien l’une des seules choses que vous ne changerez pas en cours de quête. A la manière d’un RPG classique, il est possible d’améliorer les attributs du joueur mais aussi ses équipements. Armures, anneaux, pendentifs enchantés augmentent vos chances de succès au fur et à mesure de l’aventure et pour le reste, un marchand obscur qui semble en savoir plus qu’il ne veut le dire, vous proposera des objets de santé et autres équipements hors de prix.

Pour ajouter de la profondeur au jeu, les développeurs ont pensé à des habilités que vous ne débloquerez qu’à différents moments du jeu. Par exemple s’accrocher à des vignes ou encore effectuer un double saut. Ces aptitudes permettent au joueur d’accéder à des endroits autrefois impossibles à atteindre et donc incite à revenir en arrière pour découvrir le plus possible du monde créé pour le jeu.

Les quêtes, elles, sont assez habituelles, il s’agit la plupart du temps d’aller là où personne d’autre n’oserait s’aventurer, exterminer les méchants, récupérer quelque chose et le ramener à son propriétaire qui vous sera alors éternellement reconnaissant. Ces quêtes annexes sont relativement nombreuses et boostent sans souci la durée de vie du jeu qui est déjà assez conséquente ! S’il fallait le comparer à Deadlight, qui coute le même prix, le choix serait vite fait !

Un peu de gameplay

Superbe réalisation

Quand on sait que ce jeu était à la base destiné pour le Xbox Live Indie Games, on ne peut que s’agenouiller devant le talent de son créateur. Sa victoire lors du concours Dream Build de Microsoft lui a permis de faire le grand saut de XBLI à XBLA et Dust fait clairement partie de la catégorie supérieure.

test dust an elysian tailLa réalisation du jeu est exceptionnelle, le design général, la musique, les voix (et traductions) et l’histoire sont de grande qualité. Les 9 zones qui composent l’univers du jeu vous demanderont aisément 10 heures de jeu lors du premier passage et vous serez surement intéressés par quelques « retours en arrière » pour booster son XP et monter en niveau car les choses se corseront sérieusement plus on approche de la fin.

L’homogénéité des différents environnements est excellente, on les sent vraiment comme faisant partie d’une seule et même région habitée par des personnages mi-humains mi-animaux. Si la quête principale est assez grave, le jeu ne manque pas d’humour que ce soit dans les quêtes annexes, les personnages non jouables ou votre compagnon volant : Fidget.

Top du summer of arcade

18

Par rapport aux autres sorties du Summer of Arcade 2012, à savoir, Tony Hawk HD, Hybrid, Wreckateer et Deadlight, Dust est sans conteste celui qui offre le plus de profondeur en solo (Hybrid est uniquement online) et celui qui donne le plus la sensation de vivre une expérience épique, ce qui est assez hallucinant pour un jeu XBLA (même si les jeux de ce support ont vu leur qualité augmenter dramatiquement ces 2 dernières années). Si vous êtes fans de beat-them-all et de RPG, ses 15€ vous serons rapidement remboursés en heures de fun !
Les plus Les moins
  • Design
  • Réalisation générale
  • Côté RPG
  • Evolution du personnage
  • Environnements
  • Quêtes annexes
  • Défis avec classements mondiaux
  • Secrets
  • Combos peu nombreuses

Laisser un commentaire

error: Notre contenu est protégé contre la copie