23 août 2019
Saints Row

Test Playstation 3 : Saints Row The Third

On peut dire que je l’attendais celui-là ! Après un premier volet exclusif à la Xbox360 (normal, la Playstation 3 n’était pas encore sortie) et un second opus assez bon, THQ et Volition remettent le couvert avec Saints Row The Third qui nous promet d’être encore plus décalé et déjanter ! Et ce peu de le dire… La preuve dans ce test.

Au revoir Stilwater, bonjour Steelport

Dernièrement, Brian Farrell, président de THQ, a été interviewé par un site internet qui lui à demander si il craignait le premier trailer de Grand Theft Auto 5 qui vient d’être diffusé par Rockstar. En réponse, ce dernier avoue avoir regardé le trailer comme tout le monde et qu’il pense que le jeu sera un des meilleurs opus de la licence mais il considère que le jeu de Volition est totalement différent. Et DIFFERENT est le bon mot !

Après avoir éliminé l’Ultor Corporation, Les Saints ont continué leur activité de gang à Stilwater mais en parallèle, ils ont aussi gagné un statut de stars auprès des habitants. Du coup, le gang s’est lancé dans des opérations marketing,  a ouvert des magasins de vêtements à travers le pays et a même tourner des films comme “Gangstas in Space”. Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où ils décident de braquer une société appartenant au Syndicate dirigé par un certain belge du nom de Philippe Laurent. Problème : Le braquage tourne mal et les Saints se retrouvent à Steelport sans le moindre centime et à lutter contre le Syndicate et les gangs qu’il dirige.

Un éditeur de personnages très complet

Comme pour les deux premiers jeux, Saints Row The Third bénéficie d’un éditeur de personnage encore plus complet et Volition en sont tellement fiers qu’ils l’on proposer en téléchargement sur le PlayStation Store en guise de démo. Vous aurez la possibilité de faire le personnage avec la corpulence, les trais et l’attitude que vous souhaitez. Cela peut donner des personnages qui peuvent être très stylés comme super loufoques qui ressemblent à rien. Par exemple : Vous pourrez créer un vieux de 2 mètres de haut pour 150 kilos, d’origine inconnue puisqu’il peut avoir la peau bleue ou verte et l’habiller avec une mini-jupe, une tenue sado-maso ou encore tout simplement ne pas lui mettre d’habits. Bref, l’éditeur de personnage du jeu est très poussé et peut provoquer quelques fous rires pendant son utilisation.

Bien sûr, en plus de l’éditeur, diverses boutiques de vêtements vous attendent à Steelport. Gangsta, gothique et même costumes de carnaval, vous trouverez bien quelque chose à vous mettre sur le dos surtout lorsqu’on sait que cela à de l’importance aux niveaux des bonus respect que vous gagnez tout au long du jeu !

Une durée de vie plus que raisonnable

Vous allez avoir pour votre argent avec Saints Row The Third. Comme dans le deuxième volet, vous pourrez faire la campagne du jeu en solo ou en coopération avec une autre personne. Il est vrai que j’aurais préféré un mode coop à quatre joueur (et je ne suis pas le seul) mais suivre l’histoire du jeu avec quelqu’un d’autre est fort appréciable. Je ne peux pas vous dire exactement en combien de temps j’ai fini le mode campagne. Pour arriver au générique de fin, j’ai mis environ 20 heures mais je n’ai fini le jeu qu’a 60% ! Il me reste encore pas mal de chose à finir.

Dans le mode campagne, vous devrez pendre le contrôle de la ville entière en progressant quartier par quartier. Pour cela, en plus des missions principales, il vous faudra par exemple acheter une soixantaine de commerces et des propriétés qui augmenteront votre pourcentage de possession des zones et qui vous rapporteront une certaine somme toutes les heures. Vous devrez aussi déloger une trentaine de groupes appartenant à des gangs pour vous approprier certains quartiers. Pour finir, une dizaine d’activités différentes sont au programme comme chaos, escorte, mac à dame qui sont connus des joueurs de la série ou encore les défis du professeur Genki qui font leur apparition.

En plus de tout cela, pas moins de 80 objets sous la forme de palettes d’argent, paquets de drogue et stocks de poupées gonflables sont éparpillés un peu partout sur la map. Pour finir, dans votre téléphone vous avez le SaintsBook où vous retrouverez des contrats d’assassinats, des listings de voitures à dérober et des dizaines de défis à relever. Donc vous voyez, avec tout ça de réuni on peut aisément dépasser plusieurs dizaines d’heures de jeu et c’est sans compter sur les DLC qui sont déjà prévus par THQ.

Armé jusqu’au dents

Pour faire face au Syndicate, aux Luchadores, au Etoiles du matin, aux Deckers et surtout au STAG, mieux vaut être bien équipé parce qu’eux le sont ! Toute un choix d’armes diverses et variées vous sont proposées dans les armureries FriendlyFire. Cela peut aller du fameux Penetrator en passant par le fusil à pompe, le lance-roquette ou encore un drone ! Et cerise sur le gâteau : Toutes ces armes sont personnalisables elles aussi ! Prenons un exemple : la mitrailleuse K-8 Krukov. Le niveau 2 augmente les dégâts de balles et rajoute une mire rouge. Le niveau 3 augmente la cadence de tir et la capacité des chargeurs et le niveau 4 augmente encore le volume des chargeurs et rajoute un lance grenade.

Et histoire d’être encore plus redoutable face à l’ennemis (vous allez voir, des fois c’est nécessaire tellement ils sont coriaces), vous avez accès à un magasin d’améliorations via votre téléphone, pour augmenter vos capacités physiques, les dégâts que vous ferez, pour personnaliser les véhicules, votre gang ainsi que vos bastions. Une fois ces capacités au maximum et après avoir atteint le niveau 49, votre personnage sera tout bonnement invincible ! Les balle ne lui feront plus rien, il ne craindra plus le feu, il aura même plus besoin d’un parachute en chute libre et les explosions lui causeront aucun dégâts. Donc pas besoin d’acheter le DLC disponible sur le PlayStation Store à moins de vouloir finir le jeu en une après-midi…

Graphismes, gameplay et son

C’est certain, Saints Row The Third est bien plus beau que le deuxième opus qui était très limite visuellement. Mais une fois de plus, on est loin des vidéos montrées par THQ qui doivent venir d’une version PC. Malheureusement, le jeu souffre du même syndrome que Grand Theft Auto 4. La nuit le jeu est magnifique avec des éclairages bien maitrisés mais dès que le jour se lève, le jeu perd de sa beauté et pixélise un peu. Mais encore ça peut aller contrairement au clipping insupportable qui fait pousser des arbres au fur et à mesure et qui retarde l’apparition des textures. Mis à part ça, le jeu fourmille de détails en tous genres, les personnages principaux et secondaires ainsi que les véhicules sont bien modélisés et c’est toujours aussi bon de modifier visuellement son moyen de transport dans les garages du jeu.

Pour ce qui est du gameplay, il reste inchangé par rapport à Saints Row 2 sauf au niveau de la conduite des véhicules. Volition a tout simplement enlever la touche du frein à main pour le remplacer par une touche drift qui rend la voiture encore plus maniable et fluide. Vous perdrez moins de temps à faire certaines manœuvres grâce à ce nouveau système. Par contre, le seul point noir du gameplay concerne la maniabilité des motos qui est tout simplement insupportable et injouable…

Pour finir ce test, parlons de la partie sonore du jeu en commençant par la bande originale du jeu. Vous aurez le choix parmi huit stations de radio rassemblant des morceaux connus (ou pas) style Rap, hiphop, hard rock, pop ou encore classique. Il y en a pour tous les goûts donc rien ne vous empêche d’écouter du Mos Def lorsque vous êtes dans une caisse avec votre gang ou bien d’écouter la chevauchées des valkyries de Wagner en faisant un assaut en hélicoptère. Pour ce qui est des bruitages pas grand-chose à redire à part la synchronisation des bruits moteur sur les véhicules. C’est une catastrophe. Sur une ligne droite de plusieurs kilomètres, vous allez voir l’impression de passer des dizaines de vitesses voir même l’impression de changer de moteur. Pas top. Pour ce qui est des dialogues et les doublages, rien à redire de ce côté. C’est du pur Saints Row et je suis fan de la voix transformée du mac Zimos !

Laisser un commentaire

error: Notre contenu est protégé contre la copie

Mersin escort

Eskişehir escort

Eskişehir model escort

Bayan escort

Adana Aladağ escort

Adana escort

Mersin Rus escort bayan

Mersin bayan escort

Escort bayan

Escort bayan Eskişehir

Eskişehir günyüzü escort

Mersin escort modeller

Mersin inönü escort

Kayseri escort

eskişehir escort

themenulled.xyz

adana escort alara özdemir

adana escort gönül

adana escort olgun

kanal d canlı
escort99.com